Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:33

          

Voici une question posée à Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

Question :
Est-il permis aux hommes de porter des anneaux, des bracelets et des boucles d'oreilles ? Certains disent que cela est permis parce que Quraych le faisait à l'époque païenne.

                          


Réponse :
Louange à Allah

Premièrement, le port d'anneaux, des bracelets et des boucles d'oreille fait partie de la parure féminine. Ibn Abbas (P.A.a) a dit :

« Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a maudit les hommes qui cherchent à ressembler aux femmes et les femmes qui cherchent à ressembler aux hommes »

(rapporté par al-Boukhari, 5435)

Abou Hourayra a dit :

« Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a maudit l'homme qui porte une tenue féminine et la femme qui porte une tenue masculine »

(rapporté par Abou Dawoud dans ses Sunan : chapitre sur l'habillement, section : l'habillement féminin).

Cela étant, il n'est pas permis à l'homme de porter des boucles d'oreilles, des anneaux aux oreilles ou au nez. Prétendre que les membres de la tribu Quraych observaient cette pratique doit être appuyé sur une preuve ... Où est cette preuve ?

Deuxièmement, à supposer que les membres de cette tribu aient observé cette pratique, l'Islam a interdit à l'homme de porter les parures féminines et de chercher à ressembler à la femme comme cela a été indiqué dans les hadith susmentionnés. Et l'on doit se référer aux enseignements de la charia non à la pratique de Quraych ou à celle d'autres.

Troisièmement, les bijoux féminins connus chez les Quraych et les autres comprenaient les boucles d'oreilles, les bracelets portés aux poignets et les chaînes portées aux pieds et les grands bracelets portés au-dessus de la coude. Il s'agit de rappeler que ces choses étaient connues des femmes jadis.

Quatrièmement, en matière de bijoux, la charia a appris aux hommes à se contenter du port d'une bague en argent. En effet, il a été rapporté d'après

Ibn Omar (P.A.a) que le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) avait acquis une bague en argent et les gens en avaient fait de même »

(rapporté par al-Boukhari, 5417).

La charia a autorisé les hommes en cas de besoin à utiliser de l'or et de l'argent dans les dents de substitution, pour le nez et ailleurs...

Cinquièmement, les musulmans qui portent des anneaux ne le font que pour imiter les infidèles. Cette pratique est connue chez eux ces jours-ci comme une des facettes de la mode : ils mettent des bijoux aux oreilles, au nez, aux lèvres, à la joue, dans un coin du visage et dans d'autres régions du corps. A ce propos, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

« quiconque cherche à ressembler à des gens leur est assimilable »

(rapporté par Abou Dawoud dans ses Sunan : chapitre sur l'habillement : section : vêtements voyants)

Celui qui a adopté cette pratique doit se repentir devant Allah, cesser de mener une fausse dispute et se distinguer dans sa personnalité et sa manière de s'habiller conformément à ce que la charia nous a donnés dans ce sens. Allah est celui qui guide dans le droit chemin
Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 15:00

Boire du Coca


Shaikh Al-‘Uthaymin


 coca.jpg

Question : Noble shaik, il existe une boisson qui s’appelle Coca et qui est produite par des juifs, quel est le jugement sur le fait d’en boire ? Sur la vente ? Et est-ce que cela fait partie de l’entraide dans le péché et l’injustice ?


 


Réponse : Ne sais-tu pas que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a acheté de la nourriture à un juif pour sa famille et qu’il est mort en ayant son armure en gage chez ce juif. Ne sais-tu pas que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a accepté des cadeaux des juifs ? Si nous disions : nous n’utilisons pas ce que font les juifs, ou nous ne mangeons pas de ce qu’ont préparé les juifs nous manquerions beaucoup de choses, comme des voitures que seuls les juifs construisent, et d’autres choses utiles encore que seuls les juifs fabriquent. Il est vrai que cette boisson peut contenir un fléau que les juifs peuvent mettre dedans, car ils ne sont pas de confiance, c’est pourquoi ils ont mis du poison dans l’agneau qu’ils ont offert au messager d’Allah (salallahu’ alayhi wasalam), et il est mort en disant : « Je ne cesse de souffrir de ce que j’ai mangé à Khaybar, et c’est ce poison qui tranche mon aorte (veine) », c'est-à-dire : ma mort. C’est pourquoi Az-Zuhrî a dit : le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) est mort et ce sont les juifs qui l’ont tué, qu’Allah les maudisse, qu’Allah maudisse les chrétiens, on ne fait confiance ni à un juif, ni à un chrétien. Mais je pense que ce qui nous est apporté a été nécessairement testé et analysé, et on sait s’il contient un danger ou un mal.


 


Source : Liqaat al-bab al-maftuh (n°1457)


Traduit par les salafis de l’est
Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:26
                                  Cheikh 'Abdullah Al Mutliq
                                    (les blagues du Sheikh)

Membre de l'organisation des grands savants de l'IFTA dans le royaume d'Arabie Saoudite

Le cheikh se distingue par la vitesse de sa répartie et son style dans les réponses aux questions et aux avis religieux

Et surtout s'il est dans une émission en direct comme sur la chaîne as sa'udiya l oula

Et elle vous en a choisit quelques-une

barre2.gif
Une femme contacta le cheikh 'Abdallah al Mutliq et lui posa une question. Après qu'il eu répondu à sa question, elle lui dit

Cheikh, invoque Allah pour moi afin qu'Il fasse que j'épouse le cheikh Muhammad al 'Arifi. Le cheikh al Mutlaq lui répondit avec sa répartie habituelle :
Tu souhaites épouser cheikh al 'Arifi pour sa beauté ou pour sa science
La soeur lui répondit : pour sa science, cheikh

Il lui dit : Dans ce cas, cheikh Salih as Sadlan est plus savant que lui, je vais invoquer pour toi afin qu'Allah te l'accorde en tant qu'époux


Le présentateur de l'émission n'a pas pu se retenir de rire. (tapez sur google le nom des deux cheikh et comparez les images ;-))

cheikh Salih as Sadlan
Cheikh Muhammad al 'Arifi

(vous comprenez mieux maintenant? mdr)
barre1-copie-1.gif
Quelqu'un questionna le cheikh al Mutlaq. Il lui demanda : Ô cheikh, est -il permit de manger de la viande de pingouin?


Le cheikh lui répondit :Si tu en trouves, manges-en


(...On espère que la réponse lui sera utile)
barre1-copie-1
Un homme demanda à cheikh : Ô cheikh, j'ai divorcé de ma femme alors que j'étais, à ce moment là, énervé et maintenant comment puis-je la récupérer?

Le cheikh al Mutlaq : Ô mon frère, tous ceux qui divorcent divorcent alors qu'ils sont dans un état d'énervement, as-tu déjà vu quelqu'un divorcer sa femme alors qu'il est tranquillement assis en train de manger???
barre1-copie-1
Durant une émission, un yémenite questionna le cheikh, il lui demanda : Cheikh, je rentre avec mon portable dans les toilettes alors que ce dernier contient le Saint Coran. Cela est-il permis


Le cheikh al Mutlaq lui répondit : Il n'y a aucun mal à cela!!
L'homme répéta la question et dit : Mais il contient le Coran??!!
Le cheikh dit : Mon frère, il n'y à pas de mal à cela, le coran est enregistré dans la mémoire du téléphone!

L'homme répliqua : Ce Coran, ô cheikh, est-il permis de le rentrer dans les toilettes!!!??

Le cheikh lui demanda : est ce que tu connais quelque chose du Coran?

L'homme répondit : Oui, j'en connais beaucoup
Le cheikh lui dit alors :

Stop, à l'avenir, si tu veux entrer aux toilettes
!laisse ton cerveau dehors

(...c'est ce qui arrive quand on est trop têtu)
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 09:52
Bismilah_08.gif

Seigneur ! Fais de nous des croyants entièrement soumis à Ta volonté ,
et de notre postérité, un peuple également soumis à Tes lois !
 Fais-nous connaître les rites que nous devons observer et accepte notre repentir,
car Tu es le Miséricordieux, Tu es le Clément !
(S2;V128)

Verser de l'eau chaude dans les conduits de lavabo
eau.jpgQuestion : Est il authentique qu'il faut prononcer "Bismillah" avant de verser de l'eau chaude dans les conduits d'évacuation (Évier, lavabo)? Ceci afin de ne pas bruler les Djinns se trouvant dans celles ci?

Réponse : Dans tous les cas, il ne faut pas verser de l'eau chaude que ce soit dans les conduits d'évacuation ou directement sur la terre. Car la terre est pleine d'être vivant et il peut atteindre avec cette eau les djinns ou leurs progénitures; Les poussant par la suite à vouloir se venger du fautif.

Pour cela, celui qui veut verser de l'eau chaude, qu'il la refroidisse jusqu'à ce qu'elle est une température convenable qui ne fera pas de mal, puis il la verse, que ce soit dans les tuyauteries ou autres.



Sheikh Mohamad bn Zayd Almadkhali
Lien en arabe :
http://z-salafi.com/v2/zsalafi.php?s_menu=23&idFatwa=2276



Al-Awzâ’î a dit :

« Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. »

Al-Lâlakâ`î in Charh Usûl ‘I`tiqâd Ahl Al-Sunnah wa Al-Jamâ’ah


السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 14:45

La ‘awra de la femme dans la prière


Shaikh Abdel ‘Aziz Ibn Baz


 

Question : Beaucoup de femmes ne font pas attention dans la prière et laisse apparaître leurs avant bras ou une partie, de même de que leurs pieds et peut-être même leurs jambes. Leur prière est-elle valide dans ce cas ?


 

Réponse : Il est obligatoire pour la femme pubère libre de cacher l’ensemble de son corps pendant la prière, à l’exception du visage et des mains, car elle doit être couverte entièrement. Donc, si elle prie et qu’apparaît quelque chose qui doit être couvert comme les jambes, les pieds, la tête ou un partie seulement, sa prière n’est pas valide d’après la parole du prophète (prières et bénédictions d’Allah sur lui) : « Allah n’accepte pas la prière d’une femme pubère sans voile. » [1]. Et d’après sa parole (prières et bénédictions d’Allah sur lui) : « Toute la femme doit être couverte. », et d’après ce que rapporte Abu Dawud (qu’Allah lui fasse miséricorde), d’après Oum Salama (qu’Allah l’agrée) qui a interrogé le prophète (prières et bénédictions d’Allah sur lui) à propos de la femme qui prie avec une blouse et un voile (khimar) sans robe, il a alors répondu : « Si la blouse cache le dessus de ses pieds ». Al-Hafidh ibn Hajar (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit dans Bulugh al-maram : Les imams ont confirmé que le hadith s’arrêtait à Oum Salama (qu’Allah l’agrée), et s'il y a auprès d'elle un étranger (un homme qu'elle peut épouser), il lui est aussi obligatoire de couvrir son visage et ses mains.


 

Notes de bas de page :

[1] :Rapporté par Ahmad et les auteurs des Sunan, sauf An-Nassa’i, avec une chaîne de transmission authentique

Source : Fatawa As-Salat


Traduit par les salafis de l’Est
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 09:09

Voici comment conseiller son frère qui fait des péchés publiquement


Par l’éminent le noble savant Cheykh ‘Abdal ‘Aziz bnou ‘Abdillah bnou Bâz


 

Question :


Dans une lettre provenant du Koweït l’auteur se plaint d’un de ses frères qui commet certains péchés. L’auteur de la lettre l’a conseillé plusieurs fois, mais ses conseilles répétitifs l’on mené a commettre ses péchés publiquement. Il souhaite que vous le dirigiez dans cette affaire ?


Réponse de Cheykh ‘Abdal ‘Aziz bnou ‘Abdillah bnou Bâz Rahimahoulah :


Il est obligatoire pour les Mouslimîn de se conseiller et de s’entraider dans la bienfaisance et la piété et de se recommander la vérité, la patience, l’endurance sur cela comme Allah le Très Haut a dit :


  « Et entraidez-vous dans la bienfaisance et la piété, et ne vous entraidez pas dans le péché et l’injustice,et craignez Allah car Il est certainement dur en châtiment », et Il dit, Gloire à lui : « Par le temps, l’homme est certes en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent des œuvres pieuses, et se recommandent mutuellement la vérité et se recommandent mutuellement la patience ».


 


Et l’illustre Prophète Mouhammad salallahou ‘alayhi wa sallam a dit :


« La religion c’est le conseil » on lui a dit pour qui donc ô Messager d’Allah ? Il dit « Pour Allah, pour Son Livre, pour Son Messager, pour les gouverneurs des mouslimin et pour les gens du commun. »


 

Rapporté par l’imâm Mouslim dans son Sahih.


Ces deux versets et cet honorable Hadith montre l’obligation de se conseiller et de s’entraider dans le bien et de se recommander mutuellement la vérité.


Lorsque le mouslim voit chez son frère du relâchement dans ce que Allah lui a rendue obligatoire ou qu’ il le voit accomplir des choses qu’Allah lui a rendue illicite, il lui est obligatoire de le conseiller, de lui ordonner le convenable et de lui interdire le blâmable jusqu’à ce que la communauté s’améliore, que le bien apparaisse et que le mal disparaisse comme Allah a dit gloire a lui le Très Haut :


« Et les croyants et les croyantes sont alliés entre eux, ils s’ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. »


Et l’illustre Prophète Mouhammad ‘alayhi wa salâtou wa sallam a dit :


« Celui d’entre vous qui voit une chose blâmable (un acte interdit) qu’il le change par sa main, s’il ne le peut pas qu’il le change par sa langue, s’il ne le peut pas, par son cœur, et cela est le degré le plus faible. » Rapporté par l’imâm Mouslim dans son Sahih.


Et toi Ô le questionneur (celui qui a envoyer la lettre) puisque tu n’a cessé de le conseiller et de le dirigé vers le bien, et cela ne la conduit qu’a l’augmentation et l’aggravation de ses péchés jusqu'à les montrer publiquement, il est impératif pour toi de le délaisser et que tu le prennes plus comme ami.


Et il est impératif aussi pour toi d’encourager quelqu’un d’autre que toi, parmi ceux qui pourraient plus l’influencer en le conseillant et en l’appellent à Allah dans l’espoir qu’Allah l’en fasse profiter. Si au contraire tu vois que le délaisser et le bannir ex-ciller ( Hajr) augmente le mal, et que ton contacte directe avec lui il y a plus de bien que de mal alors ne le délaisse pas , ne l’exile pas.


Parce que le bannissement, (al Hajrou) a pour but de traiter car c’est un remède, et s’il ne profite pas, mais qu’au contraire il aggrave et augmente la maladie alors fais ce qui est le mieux pour lui en le contactant, en répétant le conseil, en ordonnant le convenable et en interdisent le blâmable sans pour autant le prendre comme compagnons et ni comme ami, seulement dans l’espoir qu’Allah fasse le guide par cela.


Et ceci est la meilleur façon qui a été rapportée dans ce sujet-ci parmi les paroles des gens de science (les savants) qu’Allah leur fasse Miséricorde (Rahmah).


 

Source : son recueil Fatâwâ wa maqâlât, al jouz al khâmis

 

Traduit par l’équipe d’assounnah


 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:04

Comment savoir si le malheur qui nous atteint est une épreuve ou le résultat de la colère d'Allah ?

Shaikh Ibn Bâz Rahiamullah


Question :

Si une personne est éprouvée par la maladie ou une chose mauvaise dans sa personne ou ses biens, comment peut-elle savoir si cette affliction est une épreuve ou une colère d’Allah ?

Réponse :

Allah ta'aala éprouve Ses serviteurs dans l’aisance et l’adversité, dans la dureté et l’abondance. Parfois Il les éprouve pour les élever en degrés, pour renforcer leur rappel d’Allah (dhikr) et multiplier leurs bonnes actions comme Il l’a fait pour les Prophètes et les Messagers (عليهم الصلاة والسلام) ainsi que les pieux parmi les serviteurs d’Allah, comme l’a affirmé le Prophète SallaAllah wa 'alyhi wa salam

« Ceux qui ont les épreuves les plus difficiles sont les prophètes, puis ceux qui les suivent le mieux, puis ceux qui les suivent. »

Et parfois, Allah ta'aala fait cela en conséquence des désobéissances et des péchés, le châtiment est alors anticipé, comme Allah ta'aala le dit :

وَمَا أَصَابَكُمْ مِنْ مُصِيبَةٍ فَبِمَا كَسَبَتْ أَيْدِيكُمْ وَيَعْفُو عَنْ كَثِيرٍ

Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup.

{As-Shûra : 30}

L’homme est en général négligent et manque à ses obligations. Ce qui lui arrive comme malheurs est donc le résultat de ses péchés et de son laisser-aller dans l'application des ordres d’Allah. Et si un des pieux serviteurs d’Allah est éprouvé par la maladie ou autres, c’est une épreuve du même genre que celles des prophètes et des messagers. Ceci afin de les élever en degrés et multiplier les récompenses, et pour qu’il soit un modèle pour les autres dans la patience et l’endurance.

En conclusion, parfois l’épreuve arrive pour élever [la personne] en degrés et multiplier les récompenses comme le fait Allah pour les prophètes et la plupart des gens de bien. Et parfois, l’épreuve se produit en guise d’expiation des péchés comme dans Sa parole :

مَنْ يَعْمَلْ سُوءًا يُجْزَ بِهِ

Quiconque fait un mal sera rétribué pour cela

{An-Nisaa : 123}

Et d’après la parole du Prophète SallaAllah wa 'alyhi wa salam :

« Tout ce qui arrive au musulman comme angoisse, peine, fatigue, maladie, tristesse et tout autre mal, alors Allah lui expie de ses péchés même lorsqu’une épine le pique. »

Et sa parole ta'aala :

« Si Allah veut le bien pour une personne, Il l’éprouve. ».

Et ce peut être un châtiment anticipé à cause des péchés et l’absence de repentir, conformément au hadith du Prophète SallaAllah wa alyhi wa salam où il dit

« Si Allah veut le bien pour Son serviteur, Il lui anticipe son châtiment dans le bas-monde, et si Allah veut le mal pour Son serviteur, Il le laisse avec ses péchés jusqu’à ce qu’il en soit châtié le Jour du Jugement. »

[Rapporté par Tirmidhi qui l’a authentifié]

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:37

L’heure de l’Isha par cheikh Al-Fawzân

 

 

explication de cheikh Al-Fawzân dans une de ses fatawas :


[...] L’heure de la prière de l’Isha débute lorsque les lueurs rouges du crépuscule disparaissent de l’horizon. Et les lueurs du crépuscule sont de deux sortes : des lueurs blanches qui proviennent des rayons du soleil persistants, et des lueurs rouges. Lorsque les lueurs rouges disparaissent de l’horizon, l’heure obligatoire de l’Isha commence. Et la période pour prier cette prière est longue.

Le meilleur moment pour la prier dépend de la situation des gens. Si les gens se réunissent au début de l’heure, alors qu’ils prient au début de l’heure. Et si les gens tardent, alors qu’ils prient (en la retardant) dans le premier tiers de la nuit, et cela est préférable. Il est préférable de prier l’Isha dans le premier tiers de la nuit, pour celui à qui cela ne cause pas de gêne. Le Prophète (e) s’empressait de prier l’Isha s’il voyait que les gens étaient tous réunis, et il retardait la prière s’il voyait que les gens tardaient. Le Prophète préférait retarder la prière mais il détestait de causer une gêne à sa communauté.

Donc, la durée pour que disparaissent les lueurs rouges de l’horizon varie selon le lieu on l’on se trouve, elle n’est pas la même partout… Comme le coucher du soleil, l’apparition de la lune, elle varie selon le lieu où l’on se trouve. Les astronomes connaissent ces choses-là, mais (de toute façon), cela se voit à l’oeil nu.

(Donc), si les lueurs rouges ont disparu (de l’horizon), priez, quelque soit l’endroit où vous vous trouvez … Si les lueurs rouges ont disparu, priez ! Quelque soit l’endroit où vous vous trouvez. Et tant que les lueurs rouges sont visibles, ne priez pas !

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 14:00
En présence de la "belle famille".

Le 16 avril 2009, par Abou Abdillah,


Question :

Est-ce qu’une femme peut s’asseoir, en présence de son époux, avec les frères de ce dernier ? Et si ceci était autorisé, quelles sont les règles qu’il serait obligatoire d’observer en de pareilles circonstances ?


Réponse :

Si la femme en question est habillée selon les règles religieuses (al hijâb a-char’î) et si elle adopte un comportement islamique à savoir qu’elle ne rie pas, ni ne se fait remarquer, alors il n’y a pas de mal à cela même si je considère qu’il est très difficile, en particulier à notre époque, de mettre en pratique ces comportements religieux dans nos sociétés qui n’ont pas encore réussi à s’éloigner des habitudes contraires à notre religion. Pour cette raison, tout le bien réside dans le fait de ne pas multiplier ce genre de réunions dans le foyer conjugal.


Source : As-silsilah al huda wa-nour, cassette 18, 16 mns 52 s
Cheikh : Muhamad Nâsir-u-dîn Al Albânî.
Traduction : Abou Abdillah.
Tiré de sounna.com
Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 18:14


Q : Quelle est la croyance des gens de la sunna et du consensus en ce qui concerne les noms et les attributs d'Allah ?

Et quelle est la différence entre les noms et les attributs ?

Est-t-il obligatoire qu'un nom entraîne un attribut ?

Et est-ce qu'un attribut entraîne forcement un
nom ?

R : La croyance des gens de la sunna et du consensus en ce qui concerne les noms et les attributs d'Allah est de confirmer ce qu'Allah a confirmé sans altération, ni reniement, ni demander "le comment" et sans ressemblance à la créature.

La différence entre les noms et les attributs : le nom est ce avec quoi Allah s'est nommé et les attributs est ce avec quoi Allah s'est décrit. Et entre les deux la différence est voyante.

Donc, le nom est considéré comme une science sur Allah contenant un attribut. Et un nom entraîne toujours un attribut, exemple : "Allah est pardonneur et miséricordieux". Pardonneur : nom entraînent par cela le pardon ; et le miséricordieux : nom entraînent par cela la confirmation de la miséricorde. Mais il n'est pas obligatoire qu'un attribut entraîne la confirmation du nom qui s'en découle. Par exemple la parole, ceci n'entraîne pas que l'on nomme Allah "le parleur". Donc de cela nous disons que l'attribut est plus vaste que le nom car le nom entraîne forcement un attribut alors que ce n'est pas tout attribut qui entraîne un nom.


Fatwa
du cheikh Otheimine tirée de son recueil de fatawa
Question numéro 30 page 73 volume 11
Partager cet article
Repost0