Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 04:30

Allah a crée Adam à Son image

SHeikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)

 


Question :

Il y a un hadîth rapporté du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dans lequel il interdit d’enlaidir le visage, et où il est dit qu’Allâh a créé Adam à Son image. Quelle est la croyance correcte quant à ce hadîth ?


Réponse :

Ce hadîth est authentifié du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et il y dit : « Si l’un d’entre vous frappe [une personne] qu’il évite le visage, certes Allâh a crée Adam à Son image. » d’après une autre version : « A l’image du Tout Miséricordieux. » Cela n’implique pas la ressemblance et l’exemple.


Le sens voulu d’après les gens de science [Ahl al-‘Ilm] est qu’Allâh a créé Adam avec la capacité d’entendre [Samî’an], de voir [Bassîran] et de parler quand il le souhaite. Et ce sont aussi des attributs d’Allâh, car certes Il entend, voit et parle quand Il le souhaite et Il a un Visage - Djalla wa ‘Ala.


Mais cela ne veut pas dire qu’Il ressemble et [qu’Il] est à l’exemple [de ces créatures]. Bien au contraire, l’image d’Allâh est différente de l’image de Ses créatures. Et le sens voulu dans le fait qu’Il entend, voit et parle quand Il veut, est qu’Il a aussi créé Adam capable d’entendre et de voir, avec un visage, des mains et des pieds. Mais l’audition [de Ses créatures] n’est pas comme Allâh entend, comme Il voit et comme Il parle. Plutôt, Allâh a des attributs qui conviennent à Sa Majesté et à Sa Grandeur, et Ses créatures ont des attributs qui leurs conviennent, attributs qui sont limités et imparfaits, alors que les attributs d’Allâh sont parfaits, sans défauts, illimités et sans fin. Et c’est pour cela qu’Allâh - ‘Azza wa Djal - dit :

« Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant. »

 [1]

Et Il - Subhânahu - dit :

« Et nul n’est égal à Lui. »

 [2]

Et il n’est donc pas permis de taper et d’enlaidir le visage. [3]


Notes

[1] Coran, 42/11

[2] Coran, 112/4

[3] Madjmu Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 4/226

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 04:30

 Accepter des cadeaux de ceux  qui travaillent dans le Haram

 Al-Imam Muqbil Ibn Hadi Al-Wadi'i



Question : Le cadeau de quelqu'un qui travaille dans le Haram (l’illicite), ou ses aumônes pour la construction de mosquées et autre que cela parmi les actes charitables, doivent-ils être acceptés ?

 

Réponse : L'abstinence pieuse (Al-War') serait de ne pas l'accepter. Cependant, si on l'accepte alors le péché est sur celui qui traite directement avec le Haram comme nous l’avons dit précédemment. Et nous avons dit qu'en vérité le péché est sur celui qui traite directement avec le Haram parce que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) traitaient avec les Juifs et ils pratiquaient Riba (l'usure et l'intérêt). Et il est probable, qu'ils invitaient le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) (à manger) et il acceptait leurs invitations bien qu'ils pratiquaient Riba (l'usure et l'intérêt).

 

Article tiré du site assalafi.com

Source : Tuhfat ul-Mujib 'an As'ilatil-Hadhir wal-Gharib, question n°24.

Traduit par Abu Sumayyah

Traduit en français par les salafis de l’Est

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 04:30

 Demander à une personne d’invoquer Allah pour nous

Q : Quel est l’avis de l’islam sur le fait de demander à une personne qui nous semble pieuse, d’invoquer Allah pour nous, en disant : « Je souhaite que tu invoques Allah pour moi pour qu’Il purifie mon cœur, afin qu’Il me facilite la bonté envers mes parents, et qu’il m’accorde une progéniture pieuse » ? 


R : Il n’y a pas de mal à demander l’invocation d’une personne dont on espère qu’elle sera exaucée, si c’est pour les musulmans en général, comme dire par exemple, qu’une personne dise à une autre : « Invoque Allah afin qu’Il fortifie les musulmans et qu’Il améliore les relations entre eux et invoque Allah afin qu’Il améliore leurs responsables », et des choses similaires.


Mais si c’est une demande particulière de la personne à son frère d’invoquer Allah pour lui, cela risque de rendre cette demande blâmable, sauf si cette personne a l’intention de faire profiter son frère qui invoque pour lui, car celui qui invoque pour son frère en son absence, l’Ange lui di: « Amîn, et pour toi, la même chose [que ce que tu invoques en faveur de ton frère]. »


Et de même, si son frère invoque en sa faveur, il lui accomplit une bonne action et il est récompensé pour cela. Donc celui qui demande à son frère d’invoquer pour lui doit constater l’utilité qui en résulte pour celui qui va invoquer.


Cependant, il se peut que demander à quelqu’un d’invoquer en sa faveur ait de mauvaises conséquences, comme par exemple, que celui à qui on demande l’invocation s’enorgueillisse et considère qu’il fait partie de ceux qui sont exaucés ; et aussi, il se peut que celui qui a demandé l’invocation s’en remette trop sur l’invocation de l’autre et n’insiste pas lui-même dans ses propres invocations, et ces deux choses sont mauvaises.


Ce que je recommande à mes frères est qu’ils invoquent Allah pour eux-mêmes, parce que l’invocation est une adoration, elle assainit le cœur car l’invocation est une demande de refuge auprès d’Allah, elle est la manifestation de son besoin pour Allah, et aussi parce que la personne qui invoque ressent qu’Allah est Capable de l’aider par Ses bienfaits.

 

 

Fatwa du cheikh Otheimine, signée de sa main.

http://www.fatawaislam.com

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 04:30

47988146

 

13_K Comment faire pour avoir une grande foi ?13_K

 

Q : Comment faire pour avoir une grande foi, pour appliquer les ordres d’Allah et craindre son châtiment ?

 

 

R : En lisant le Livre d’Allah, en étudiant et en méditant les significations et les lois qui s’y trouvent. Il faut également étudier la Sunna du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et connaître les détails relatifs à la Sharî’a, puis agir en appliquant tout cela et le respectant dans le domaine de la croyance, des actes et des paroles, tout en étant conscient qu’Allah nous voit et nous surveille, conscient de Sa grandeur et en se rappelant le Jour Dernier et le Jugement, la récompense, le châtiment et les événements effrayants qui se produiront. Il y a également le fait de côtoyer les gens pieux et d’éviter les mauvaises fréquentations. Qu’Allah prie et salue sur notre Prophète, sa famille et ses Compagnons.

 

.

  • Fatwa du Comité Permanent de l’Iftâ

  • Fatâwâ Islâmiyya, tome 4 page 495


13_K Allah est avec ceux qui endurent13_K  


Q : Je me dis souvent que je vais être quelqu’un qui aura une foi solide, une croyance inébranlable et qui s’attachera fermement à la religion et aimera Allah et Son Envoyé, prière et salut d’Allah sur lui. Mais après un certain temps, je suis démotivé, puis la motivation revient, et ainsi de suite… J’en suis alors devenu très gêné. J’aimerai, cheikh, que vous m’indiquiez le vrai chemin à suivre pour que ma foi reste ferme.

 

R : Le vrai chemin, c’est rester dans l’état qui te procure la pureté du cœur et l’amour du bien. Ce que tu traverses arrive à d’autres également, certains endurent et persévèrent ; Allah les aide alors à prendre le dessus sur eux-mêmes.

 

 

  • Fatwa du cheikh Otheimine
  • Fatâwâ Islâmiyya, tome 4 page 495 et 496
Partager cet article
Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 04:30

                                                          
                                                                http://i17.servimg.com/u/f17/11/87/35/77/349610.gif    

Question :cigarette.gif

J’ai appris que mon fils fumait en cachette depuis un certain temps.
Qu’est-ce que votre éminence me recommande pour que je l’aide à arrêter de fumer ?
Quelle sanction s’applique au fait de fumer ?


Réponse : 

Au début, les savants ont divergé au sujet du tabac, comme il est de coutume lorsqu’un événement nouveau se produit. 


Néanmoins, après que le tabac se soit aujourd’hui révélé nocif, il est devenu clair et évident de le déclarer illicite.


Fumer est donc interdit :


1
 Parce que cela entraîne des dépenses inutiles dans ce qui est nuisible ;  

 


2
 C’est la cause de nombreuses maladies dont la plus grave est le cancer. 



3  Cela rend d’humeur désagréable : en effet, le fumeur en manque de tabac ressent une angoisse et une oppression, il déteste qu’on lui parle et un rien le met en colère.  


4  Fumer peut faire ressentir une certaine paresse vis-à-vis des adorations : c’est évident pour le jeûne ; quant aux autres adorations : le moment de la prière peut certainement avoir lieu alors qu’il n’a pas fumé depuis longtemps, ce qui lui rend la prière insoutenable.
 

5  Le tabac peut être une cause d’empêchement d’entrer à la mosquée, du fait de la mauvaise odeur qui incommode les prieurs et les anges. 


Fumer est donc illicite. 


Celui qui aime le bien pour lui-même s’en écarte même si cela ne comportait qu’un seul de ces effets néfastes, alors que dire
lorsqu’ils sont tous réunis ? 


Et il y en a sûrement d’autres qui ne me viennent pas à l’esprit maintenant.  


Le conseil que nous donnons à ce père, c’est de faire tout son possible pour que son fils reste à ses côtés et pour qu’il le conseille. 


Lorsque l’enfant ne quitte pas son père et que celui-ci l’occupe à des occupations bénéfiques, il se détourne alors certainement du tabac surtout s’il est encore jeune et qu’il ne fume que depuis peu.

Nous implorons Allah pour qu’il aide ce père à rendre son fils meilleur.


    • Kitâb ad-Da‘wa
       (4), tome 1 pages 39 et 40
       
copié de fatawaislam.com   
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Par 3ilm char3i-La science legiferee
Partager cet article
Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 04:30

LES HABITS COURTS POUR LES ENFANTS

 

http://library.thinkquest.org/09jan-oracle-n-001/02045/files/bismillah.gif

 

L'été arrive, il est temps d'acheter les habits pour l'été à nos enfants. Mais quels habits?

 

On a demandé au cheikh el'Otheymine rahimahullah

 

Il y a des femmes qu'Allah les guide, qui habillent leurs petites filles avec des habits qui ne recouvrent pas les jambes, et lorsque nous les avons conseillé, ses mères nous ont dit que lorsqu'elles étaient enfants, on les habillait comme cela et que par la suite lorsqu'elles ont grandies cela ne leurs a pas nuit. Qu'elle est votre avis?

 

Réponse du cheikh:

 

Il ne faut pas que la personne habille sa fille avec ce genre d'habits lorsqu'elle est petite, car si on lui donne ces habitudes, elle restera ensuite comme cela ce qui est mauvais pour elle.
Alors que si dès son enfance on l'accoutume à la décence alors, elle restera avec ces (bonnes) habitudes lorsqu'elle grandira.
Je conseille cela à nos sœurs musulmanes, laisser les habits des étrangers parmi les ennemis de la religion, et d'habituer leurs filles à s'habiller avec des habits qui les couvrent. Et je leurs conseille aussi la pudeur, et la pudeur fait parti de la foi.

(fatawa cheikh 'Otheymine rahimahullah (845,846/2))

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 04:30

Il est triste de constater que beaucoup de nos frères et sœurs suivent la Coupe du monde de football avec un grand intérêt (voire avec passion) et qu’ils y consacrent une bonne partie de leur temps et de leur énergie.

Nous voudrions rappeler très rapidement à nos frères et sœurs, car le rappel profite aux croyants, que cela n’est pas permis et les paroles des savants à ce sujet sont nombreuses.

Les deux fatwas traduites évoquent plusieurs aspects interdits : la perte de temps, la nudité relative des joueurs (lire aussi à ce propos l’article « la télévision » de shaykh Muqbil) et un aspect important de la règle fondamentale de l’alliance et du désaveu (
 
Al-Walâ’ wal Barâ’
).



  Ecouter Cheikh Al-‘Uthaymin

Question : 

Noble shaykh quel est le jugement sur le fait de regarder les retransmissions de matchs de football à la télévision ?
 


Réponse : 

Mon avis est que regarder ces retransmissions à la télévision ou ailleurs est
 une perte de temps, et l’homme doué de raison ne perd pas son temps avec ces choses qui ne lui apportent aucun profit.


A condition que cela ne soit pas accompagné d’un autre mal, qui est par exemple de que le spectateur glorifie un joueur mécréant, car il n’y a aucun doute que cela est illicite.

Il ne nous est
 
pas permis de glorifier les mécréants, quelle que soit l’avance qu’ils puissent avoir [sur nous].

Ou encore que l’on puisse voir dans ces retransmissions les cuisses de jeunes [joueurs] et que cela soit une tentation.

L’avis le plus correct pour moi est qu’
 il n’est pas permis aux jeunes, lorsqu’ils jouent au foot, de montrer leurs cuisses en raison de ce que cela comporte comme tentation.

Même si l’on considère que les cuisses ne sont pas à cacher obligatoirement [‘
 awrah], je vois que les jeunes ne doivent jamais montrer leurs cuisses.

Et si l’on est d’avis que les cuisses doivent obligatoirement être cachées, comme cela est connu de l’école de l’imam Ahmad, la réponse est claire, cela est totalement interdit.

Je conseille à nos frères de préserver leur temps, car le temps est plus précieux que les biens matériels. N’avez-vous pas lu la Parole d’Allah :


« Jusqu’à ce que lui vienne la mort, il dit alors : ô Seigneur, laisse-moi revenir [sur terre] afin que j’accomplisse une œuvre de bien. » 

Et il n’a pas dit : afin que je profite de ce bas monde, mais afin que j’accomplisse une œuvre de bien en lieu et place du temps que j’ai perdu.


  Ecouter Cheikh Fawzan

Question : 

Nous aimerions de votre part un conseil pour ceux qui supportent une équipe de football des pays mécréants, qui s’attristent lorsqu’ils perdent et se réjouissent lorsqu’ils gagnent.

Ceci, au point que pour ces mécréants, certains ont rompu les liens avec ceux qui supportent des équipes adverses.

Et lorsqu’on les conseille, ils disent : nous ne faisons que supporter le jeu et les joueurs.
 


Réponse : 

Et quel est le profit à supporter les joueurs ?

Tout cela n’est que futilité, tu ne fais que supporter la futilité et ce qui est vain.


Il ne convient pas au musulman de supporter la futilité et ce qui est vain.

Ceci lorsque [la chose vaine] émane du musulman, alors que dire lorsqu’il s’agit du mécréant.

Ce sont là des frivolités qui ne sont pas permises.

Traduit par les salafis de l’Est<...
copié de salafs.com
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-30559187.html
Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 05:30
Si je meurs en france, est-il meilleur pour moi de me faire enterrer ici ? REPONSE de cheykh Abdelmalik Ramadani-hafidhahullah-
Question :Je suis converti al hamdulillah et j'ai entendu le hadith ou il faut se faire enterrer là ou on meurt. Je voudrais savoir si je meurs en France (qu'Allah m'en préserve ainsi que tous les musulmans Amine) est-il meilleur pour moi de me faire enterrer ici (sachant qu'il y a un cimetière chrétien avec un "carré" musulman) ou si j'en ai la possibilité (ce qui n'est pas sûr au jour d'aujourd'hui) de faire rapatrier mon corps en Algérie (pays d'origine de ma femme) ? Barak Allah ou fikoum pour votre aide.

http://www.ummah.com/islam/taqwapalace/bismillah.gif

Réponse : Le Sheikh Abdelmalik Ramadani (qu’Allah le préserve) répond : Deux cas se présentent :

  Comme cela m’a été rapporté en France, si une personne est enterrée puis ne paie pas la cotisation ou la location de la parcelle destinée a son corps, alors ils le déterrent puis brulent ses os. Si c’est le cas alors il devra faire rapatrier son corps en terre d’islam.

  Si cela n’est pas le cas, alors il se fera enterrer dans la parcelle des musulmans en France, et cela en conformité avec les hadiths commandant de s`empresser d`enterrer le mort et de l`enterrer à l’ endroit ou il meurt. Wa Allahou a’lam.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 10/03/1430 – 06/03/2009 Joubail – Arabie Saoudite]

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 05:30

 

Pourquoi nos invocations ne sont-elles pas exaucées ?
Shaykh Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn

http://aslama.com/images/ecritures/bismillah.gif
Question : Comment se fait-il que des gens fassent des invocations et qu’elles ne soient pas exaucées ? Alors qu’Allah -qu’Il soit exalté et glorifié- dit : « Invoquez-moi je vous répondrai »

Réponse : La louange est à Allah Seigneur des mondes, et que les éloges et le salut d’Allah soient sur Muhammad, sa famille et ses compagnons. Et je demande à Allah pour moi et pour mes frères musulmans la réussite dans la droiture de la croyance, des paroles et des actes. Allah dit : « Et votre Seigneur dit: « Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt en Enfer, humiliés. » (s40 v60)

Celui qui pose la question dit qu’il a invoqué Allah et Allah ne l’a pas exaucé. Cette réalité pose problème avec ce noble verset où Allah a promis qu’Il exaucerait celui qui l’invoque. Et Allah ne trahit pas Ses promesses. La réponse à cela est que l’exaucement possède des conditions qu’il faut respecter. Ces conditions sont :

fPremière condition : La sincérité (Al-Ikhlâs) envers Allah. La personne doit être sincère dans son invocation et doit se tourner vers Allah avec un cœur présent, étant véridique dans son recours à Allah, sachant qu’Allah est capable d’exaucer les invocations, espérant l’exaucement de la part d’Allah.

fDeuxième condition : Que la personne ressente au moment de son invocation qu’il a un grand besoin d’Allah, et même qu’il est dans la plus grande nécessité d’Allah. Et qu’Allah seul est Celui qui exauce les invocations de celui qui est dans le besoin s’il L’invoque, et dissipe les malheurs. Par contre si la personne invoque Allah en ressentant qu’elle peut se passer de Lui (Allah), et qu’elle n’est pas dans la grande nécessité d’Allah, et L’invoque seulement comme cela, par habitude, alors celui-ci n’est pas digne d’être exaucé.

fTroisième condition : Qu’il s’abstienne de la nourriture illicite. Car la nourriture illicite est une barrière entre la personne et l’exaucement, comme est rapporté dans un hadith sahih : le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : «Allah est bon et n’accepte que ce qui est bon. Et Allah a prescrit aux croyants ce qu’il a prescrit aux Envoyés. Allah dit : « Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c'est Lui que vous adorez. » (s2 v172) Et Allah dit : « Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et bon et faites du bien » (s23 v51) Puis le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) mentionna le cas de l’homme qui, prolongeant son voyage, tout ébouriffé et poussiéreux, tend les mains vers le Ciel (s’écriant) : « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! » (Ô mon Seigneur ! ô mon Seigneur !), alors que sa nourriture est illicite, sa boisson illicite, ses vêtements illicites et qu’il s’est nourri de choses illicites. Comment serait-il exaucé ? » [1].

 

 

Donc le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a exclu que soit exaucé cet homme qui a réalisé les causes apparentes par lesquelles on demande l’exaucement et qui sont :

pPremièrement : Le fait de lever les mains vers le Ciel, c’est-à-dire vers Allah. Car Allah est au Ciel, au dessus du Trône. Et tendre les mains vers Allah fait partie des causes de l’exaucement comme il est rapporté dans le hadith rapporté par l’Imam Ahmad dans son Musnad : « Allah est Hayyun (pudique, gêné) et Noble. Il est gêné, lorsque Son serviteur lève les mains vers Lui, de les laisser vides » [2]

pDeuxièmement : Cet homme a invoqué Allah par le nom « Rabb » (Seigneur-maître): « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! ». Et le rapprochement (l’imploration) d’Allah par ce nom fait partie des causes de l’exaucement. Car le Rabb est le Créateur, le Souverain, le Gérant de toutes les choses. Entre Ses mains sont les clés (les trésors) des cieux et de la terre. C’est pour cela que tu trouves que la plupart des invocations citées dans le Noble Coran contiennent ce nom :

« Seigneur (Rabb)! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi: ‹Croyez en votre Seigneur› et dès lors nous avons cru. Seigneur (Rabb) !, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien. Seigneur (Rabb)! Donne-nous ce que Tu nous a promis par Tes messagers. Et ne nous humilie pas au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse›. Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): ‹En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. » (s3 v193-195)

Et le rapprochement (l’imploration) d’Allah par ce nom fait partie des causes de l’exaucement.

pTroisièmement : Cet homme était en voyage. Et le voyage, le plus souvent, est parmi les causes de l’exaucement. Car l’individu, en voyage, ressent qu’il est dans le besoin et dans la nécessité d’Allah, plus que s’il était installé avec sa famille. Et il est ébouriffé et poussiéreux comme s’il ne se préoccupait pas de sa personne. C’est comme si la chose la plus importante pour lui était qu’il se tourne vers Allah et l’invoque quel que soit l’état dans lequel il se trouve. Qu’il soit ébouriffé et poussiéreux, ou qu’il soit dans l’aisance. Et le désordre (dans ses cheveux) et la poussière ont une conséquence dans l’exaucement. Comme il est rapporté dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) : « Apportez moi toute personne ébouriffée, poussiéreuse, exposée au soleil, de toutes parts » [3]

Ces causes de l’exaucement n’ont servi à rien. Cela, car sa nourriture est illicite, ses vêtements sont illicites et qu’il s’est nourri de choses illicites. Le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Comment serait-il exaucé ? ». Donc ces conditions d’exaucement, si elles ne sont pas remplies, alors l’exaucement apparaît éloigné (difficile). Et si elles sont remplies et qu’Allah n’a pas exaucé celui qui invoque, alors cela est pour une sagesse qu’Allah connaît, et que ne connaît pas celui qui invoque. Et il se peut que vous aimiez quelque chose et qu’elle soit un mal pour vous. Et si ces conditions sont remplies et qu’Allah n’exauce pas l’invocation, c’est soit qu’Allah repousse de lui un mal plus grand, ou qu’Il la préserve pour lui, pour le Jour du Jugement et Il l’acquittera de sa récompense qui sera alors multipliée. Car cette personne qui a invoqué en respectant les conditions et qui n’a pas été exaucée, et dont aucun mal plus grand n’a été détourné de lui, il se peut qu’elle ait accompli les causes et que la réponse à son invocation ait été empêchée par une sagesse. Il lui sera alors donné deux récompenses : une fois pour son invocation, et une fois pour le malheur de ne pas avoir été exaucé. Allah lui garde auprès de Lui quelque chose de plus grand et de plus parfait.

Et il est aussi important que la personne ne trouve pas longue la réponse à son invocation. Cela fait aussi partie de ce qui empêche l’exaucement comme il est rapporté dans le hadith : le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Chacun de vous est exaucé tant qu’il ne se montre pas impatient ». On lui dit : « Comment se montre-t-il impatient ô messager d’Allah ? ». Il répondit : « En disant : j’ai invoqué, j’ai invoqué et j’ai invoqué et je n’ai pas été exaucé » [4]. Il ne faut donc pas que la personne trouve longue la réponse à son invocation et qu’il soit déçu et délaisse l’invocation. Au contraire, qu’il persiste dans l’invocation. Car toute invocation que tu fais à Allah est une adoration qui te rapproche d’Allah et qui augmente ta récompense. Donc à toi, ô frère, d’invoquer Allah dans toutes tes affaires, générales et particulières, les plus difficiles et les plus aisées. Et si l’invocation n’était seulement qu’adoration d’Allah, il serait digne pour la personne de veiller à elle. Et Allah est celui qui accorde le succès.

 

Notes de bas de page :

[1] Muslim,[2] Ahmad, At-Tirmidhî,[3] Muslim,[4] Al-Bukhâri, Muslim

Source : Fatâwa Arkân Al Islam, p52-56
Traduit par Abû Bilâl Al Jazâ-irî
Revu par les Salafis de l’Est

Partager cet article
Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 05:30

                                                                    http://www.educationplus.fr/images/BISMILLAH.gif
virus

Shaikh Muhammad Ibn Sâlih Al-'Uthaymin

Question : Quel est votre conseil au jeune qui commence sur le chemin de la droiture ?

barre1-copie-1

Réponse : Je conseille à ce jeune qui commence sur le chemin de la droiture :

 
pde demander constamment à Allah de l'affermir (sur ce chemin).

 
pde beaucoup lire le Qur'an et réfléchir sur ses sens, car le Qur'an a un grand effet sur le cœur, surtout si on le lit avec réflexion.

 
pqu'il s'efforce de rester dans l'obéissance, qu'il ne dévie pas et ne sois pas fainéant, car le prophète (salallahu 'alayhi wasalam) cherchait protection contre l'incapacité et la fainéantise.

   pqu'il s'efforce de rester avec les gens de bien, et qu'il s'écarte des gens mauvais.

 
pqu'il conseille son âme, lorsqu'elle lui dit : « tu as le temps, le chemin est long », qu'il conseille et renforce son âme, car le paradis est entouré de choses déplaisantes et l'enfer est entouré des passions.

 
pqu'il s'écarte des gens mauvais, même s'ils étaient ses amis auparavant, car le fait de rester avec eux aura un effet sur lui, c'est pourquoi le prophète (salallahu 'alayhi wasalam) dit : « Les mauvaises assises sont comme le forgeron : soit il brûle tes habits, soit il te transmet une mauvaise odeur » (rapporté par Al-Bukhari et Muslim).

Partager cet article
Repost0