Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 06:00




Le sommeil se partage en trois aspects - النوم على ثلاثة أوجه

 

Athar de Abdou Llahi Ibn Amroun Ibn el Äsr (qu'Allah soit satisfait de lui ) qui disait :

النوم على ثلاثة أوجه ،

نوم خُرق ،

ونوم خُلق ،

ونوم حمق ،

فأما النوم الخرق فنومة الضحى يقضي الناس حوائجهم وهو نائم

، وأما النوم الخلق فنوم القائلة نصف النهار

، وأما نوم الحمق فنوم حين تحضر الصلاة

 

 

 

 (Traduction )

"Le sommeil se partage en trois aspects :

un sommeil stupide,

un sommeil naturel

et un sommeil fou !

Le sommeil stupide, est le sommeil de celui qui dort le matin pendant que les gens font leurs affaires !

Le sommeil naturel, c'est le sommeil de la sieste pendant une partie de la journée (juste avant ou après le dhouhr)

et par contre le sommeil du fou  c'est le sommeil pendant les heures de prières !..."

 

Imâm Ibn el Quayyim dans son livre "Zâd el Ma3âd" et aussi dans son livre "Madâridj as_sâlikîn"

copié de france-salafi.fr

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 16:00




Invoquer lorsqu'il pleut


 

Il y a plusieurs moments où l'exaucement de l'invocation est propice et parmi eux lorsqu'il pleut. 

 

Selon Sahl Ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah (sallallahou 'alaihi wa sallam) a dit :

 

"Il y a deux choses qui ne sont guère, ou du moins très rarement rejetées :

l'invocation au moment de l'appel (du muezzin)

et l'invocation sous la pluie."

 

authentifié par cheikh al Albany rahimahollah. (rapporté par Al Hakim 2.114 et Abu Dawud 3540)

Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 11:11
un rappel que je fais à moi-même en premier,
ce soir nous entrons dans les 10 derniers nuits inchaaAllah ta’aala
qu’Allah nous donne la force et l’énergie, soyons plus sérieux et enthousiastes,
sachons prendre ces derniers instants si précieux, ne laissons pas passer ce trésor sans le saisir,
soyons parmi ceux qui s’efforcent et non pas dans la paresse,
ces derniers jours de ramadan vont passer, et si vite soubhaanAllah,
sachons profiter alors de ce que nous donne Allah soubhaanahou wa ta’ala dans ces nuits bénies,
réalisons Sa si grande miséricorde sur nous, quant à l’opportunité qu’Il nous offre de trouver Son pardon et la purification de nos âmes,
la réussite vers le Djannah et la protection contre l’Enfer,
ne ratons pas cette occasion et ayons la conscience de cela.
ce soir nous entrons dans la 21ème nuit inchaaAlah ta’ala, une nuit impaire,
Sachons profiter de ces heures si précieuses,
qu’Allah nous guide, nous pardonne et nous donne la réussite pour al akhira,
 
je vous invite à lire ce magnifique article, en 2 partie,
qui est lourd de sens, un rappel très complet quant à l’importance de ces dernières nuits,
un article de l’imam Ibn rajab al Hanbali, même en français, c’est magnifique...
 
 
Ne laissons pas passer ces jours bénis dans des heures qui ne nous serviront à rien...
 
qu’Allah nous mette alors parmi ceux qui savent endurer
 
fi amanillah
 
wa salam alaykoum wa rahmatoullahi wa baarkatouh,
 
oumyounous
Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 10:52

Aujourd'hui je tiens a vous expliquer pourquoi je publie beaucoup beaucoup moins souvent. Voila j'en ai marre de répondre a des personnes qui ce plaigne de ci ou de sa sur un article. Sauf bien sur s'il y a vraiment une erreur sur ce qui ai contraire au règle du Coran et de la Sunnah, c'est évident. J'ai bien d'autre chose a faire que de répondre a des bêtises comme la aujourd'hui ont me traite de racisme suite a un article sur l'école a la maison.

Voici ce que j'ai reçu et ce que j'ai répondu......

 

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Le blog de oum soumaya2 vient de signaler un contenu litigieux sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

 

  • desciption : http://oumsoumaya2.over-blog.com/categorie-10398360.html 6-J'ai été à l'école et pourtant je suis une "bonne" musulmane : Oui,peut être.Mais combien de choubouettes nous reste t-il à éradiquer de nos nefs?Pourquoi prendre le risque de contaminer nos enfants avec des choses inutiles et dangereuses pour leur foi.Pour celles qui disent "oui mais je l'enléverai quand il y aura les fêtes des mécréants"! je réponds : okhti as-tu vu le calendrier scolaire?Tout tourne autour des fêtes à chaque mois sa fête : Octobre : Halloween,Décembre : Noel,Janvier : les Rois,la Chandeleur,Février : la saint valentin,Mars : la fête des grands mères,Avril : pâques,Mai : la fête des mères,Juin : la fête des pères...et voilà l'année est finie!!!! A celles qui disent "oui mais je repasserai derrière l'école"!,je réponds : à quoi cela sert-il de le mettre alors??????Si au final tu dois refaire toute son éducation,la seule chose que l'école t'apporte ma soeur,c'est du calme pour te poser sur ton PC la journée,inviter les soeurs à manger des gâteaux.En plus ton enfant reste 8 heures par jour à l'école,forcément tu ne pourras pas tout surveiller,décortiquer. Et qu'en est-il de l'éveil à la foi?Ton enfant sera plus à même de comprendre l'Islam,si il te voit faire tes salats et lire le coran dans la journée.Alors oui il y a des cours à la mosquée le week end,mais cela rend confus l'enfant,pris entre l'Islam et ce qu'il apprend à l'école la semaine! Saches okhti que dernièrement au CM1 a été proposé une étude contre l'homophobie (exposé....)!!!!!!!wALLAH ul musta3an! Selon moi c'est du racisme contre les francais, leur culture et leur système éducatif
  • raisons : Selon moi c'est du racisme contre les francais, leur culture et leur système éducatif.

Dans le cas où cette plainte serait fondée, veuillez modifier voire retirer les textes, images et fichiers incriminés.
Afin de régler l'éventuel litige de façon amiable, merci de vous mettre en rapport avec l'auteur de la plainte si nécessaire.

 

 

Voici ma réponse :

salem alaykoum

Je suis l'administratrice du blog l'Islam pour tous, pour lequel tu a signaler un abus. Je ne voit absolument pas ou est le problème avec cette article en aucun cas je ne dit de ne pas donner un enseignement a nos enfants bien au contraire...... je dit juste que si les sœurs ont la capacité a faire l'école a la maison (avec le programme scolaire) et bien cela est plus profitable a l'enfant. Après chacun fait ce qu'il veut en aucun cas je dit que les enfants qui ont était en milieux scolaire publique ne sont pas de bon musulman!!!!!!
En sachant que même certain chrétien ne mette pas leurs enfants en milieux scolaire et ont ne leurs fait aucun reproche... bin oui ont pas leur reprocher de faire du racisme contre une religion qui ai la leurs!!!!!
Je suis une ancienne Chrétienne convertie a l'Islam depuis 8 ans et sache que même si j'étaie rester chrétienne mon point de vus sur l'école a la maison aurait était la même.
(Mais hamdoullillah Par la grâce de d'Allah je suis devenu musulmane).
Qu'Allah me guide et te guide car nous voulons le meilleurs pour nos frères et sœurs en Islam (amine) .

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 20:11

LUNDI 1er AOUT 2011 - PREMIER JOUR DU MOIS DE RAMDAHAN 2011 - 1432/H

 

Les membres de la Commission théologique de l’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris présidée par le Recteur Dalil Boubakeur, en présence de Mohamed Moussaoui, Président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et des membres de son bureau, des personnalités musulmanes et des responsables de mosquées, réunis à la Grande Mosquée de Paris, dimanche 31 juillet 2011, correspondant au dernier jour du mois de Chaâbane de l’année hégirienne 1432/H, après s’être assurés de la vision du croissant de la nouvelle Lune, informent les musulmans de France que :

Le premier jour du mois de Ramadhan 1432/H sera le :

LUNDI 1er AOUT 2011

Nous implorons Allah Tout Puissant d’accepter notre jeûne et de nous combler de Sa Clémence et de Sa Miséricorde durant ce mois béni du Ramadhan.

 

Source : http://www.mosquee-de-paris.org/

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 14:53

Ecoutez le Cheikh

 

Question :

Pouvez-vous donner un conseil aux musulmans d’Occident en ce qui concerne le fait de se préparer pour la hijra. Car beaucoup pensent qu’ils n’ont pas la possibilité de faire la hijra alors qu’en réalité, ils ne font même pas les causes pour la faire ?

 

Réponse :

Cela est effectivement ce qui se passe. Beaucoup disent qu’ils ne peuvent pas faire la hijra mais cela est en réalité une faiblesse ou une défaillance de leur part. En réalité ils sont capables de la faire, s’ils s’y préparent et font les causes pour l’effectuer.

 

Les dépenses mensuelles de la plupart de ceux qui résident en Occident se font dans des choses inutiles. Ils dépensent la majorité de leur argent dans des choses superflues desquels ils pourraient se passer ou des excès dans des choses permises. Alors que si l’un d’eux économisait la moitié de ce qu’il dépense, l’autre moitié lui aurait sûrement suffit pour faire la hijra.

 

Quel est le salaire minimum là-bas ? 1300 ou 1500 euros. Je connais certains frères qui travaillent dans le bâtiment qui gagnent 500 euros par jour. Ce sont vraiment des sommes illusoires ! S’il gagne 1300 euros par mois, il n’est pas obligé de louer une maison à 800 euros٫ il peut louer une petite maison modeste.

 

Celui qui veut vraiment quitter la terre de mécréance, qui a peur pour ses enfants arrivera à faire la hijra incha Allah. Par contre, s’il dit :

 

« Incha Allah je vais faire la hijra, je veux la hijra٫ mais cela ne m’a pas encore était facilité »

 

Alors que tous les jours macha Allah, il est dans les cafés٫ voyage souvent, fait de l’excès dans les choses permises. Je connais certains qui dépensent environ trois ou quatre cents euros par mois juste dans des gâteaux ou les choses superficielles. Il se peut que certains dépensent cent ou deux cents euros dans des jus ou des boissons.

 

Tu es capable d’économiser, pourquoi n’économises-tu pas ?

 

Économise et met de l’argent de coté de sorte à ce qu’Allah t’aide à faire la hijra. Et il n’est pas obligatoire que tu économises une grosse somme d’argent. Car certaines personnes ont une faiblesse sur ce point.

 

D’autre que toi, sont partit alors qu’ils n’avaient que très peu d’argent٫ mais ils ont faits les causes. Par exemple ils apprennent une profession avec laquelle il peuvent travailler en pays musulman. Que ce soit professeur٫ mécanicien٫ ingénieur, etc.

 

Peu importe la profession tant qu’elle te permet de rester en terre d’Islam en subvenant à tes besoins et à ceux de ta famille. Si tu peux faire cela, ceci est une manière de faire les causes. On demande à Allah qu’Il les guide tous vers le bien dans leur religion et leur vie d’ici bas.

 

En réalité٫ la cause de cela est une grande insouciance, ceci est du à l’insouciance. Et là, nous parlons de ceux qui savent que la hijra leur est obligatoire.

 

Car à cause de la facilité de la vie là-bas et les habitudes qu’ils ont prises٫ il y en a qui se mentent à eux même et disent :

 

« Untel et untel ont dit que la hijra n’est pas obligatoire de là-bas »

 

Alors que chacun d’entre eux voit de ses propres yeux le grand mal qu’il y a dans le fait qu’il reste en terre de mécréance. Car il n’y pas une personne juste, sincère envers elle-même, quel que soit le niveau de science qu’elle ait atteint, sans qu’elle ne sache que le fait qu’elle reste en terre de mécréance avec sa famille renferme des méfaits énormes, énormes, énormes !

 

Mais où sont ceux qui sont raisonnables, sincères envers eux même ?

 

Tel est la question. Car celui qui est sincère envers lui-même ne peut pas agréer de rester avec sa famille en terre de mécréance.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani Traduit et publié par daralhadith-sh.com

BARRE DE SEPARATION 14

 

♥ Si je t'aime vraiment pour Allah, je te suis en te conseillant et toi aussi tu dois faire pareil avec moi. A partir de là, le prix de l'amour en Allah c'est que nous soyons sincère envers l'autre et ceci par le conseil. Il lui ordonne le bien et lui interdit le blamable tout le temps, sans arrêt, il le suit dans son conseil plus que son ombre. ♥ Cheikh al Albany - Rahimahoullah "Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance."

Partager cet article
Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 19:58

Question :pluie.gif

Lorsqu'il pleut est-il meilleur de prier à la maison ou à la mosquée ?

 

Réponse :

Tout d’abord il est très important de savoir

qu’il y a des hadîths qui permettent de prier chez soit pendant la tombé d’une pluie abondante ou d’une journée ou nuit très froide ,

et d’autres hadîths qui nous autorisent de regrouper les prières ( dhouhr et asar , ou maghib et ichâ ) ,à la mosquée en groupe ,pendant la tombé d’une pluie abondante ou d’une journée ou une nuit très froide…

 

Donc il nous faut tout d’abord prouver l’authenticité de ces hadîths et ensuite montrer comment les savants les ont rassembler et expliquer incha Allah , mais avant tout incha Allah nous allons citer les hadîths concernant ce sujet … : 

sss.gif

Les hadîth authentiques qui permettent de prier à la maison

au moment de la pluie abondante ou d’un froid terrible

 

1  Dans le sahîh el Boukhârî ( n°du hadîth/632 )et le sahîh Mouslim (n°du hadîth/697) , se trouve le hadîth du Compagnon Ibn Abbâss (qu’Allah Soit satisfait d’Eux) où il ordonne à son muezzin , l’ors d’une journée avec une pluie abondante , de ne pas dire « hayyâ 3alâ salât » (venez à la prière ) après avoir dit les attestations de la foi , mais de dire à la place de cela « salloù fi rihâlikoum » ( priez dans vos maisons ) .

Les gens ont blâmer ceci !

Ibn Abbâss leur dit « vous êtes étonner de ça ? , eh bien sachez que ceci a était déjà pratiquer par celui qui est mieux que moi ( c’est-à-dire le Messager »Prière et Paix sur Lui » ) , la prière du vendredi est certe un devoir ( religieux ) , (mais ) j’ais haï de vous faire sortir ( de chez vous ) pour vous faire marcher sur la boue et de la glissade.

 

2  Dans le sahîh el Boukhârî ( n°du hadîth/616 )et le sahîh Mouslim (n°du hadîth/699) , se trouve le hadîth du Compagnon Nâfi3 (qu’Allah Soit satisfait de Lui ) dans lequel il a dit que le Compagnon Abdou Llahi Ibn Omar (qu’Allah Soit satisfait d’Eux ) a fait l’appelle de la prière à Dajnân ( une montagne près de Mekka ) pendant une nuit très froide , ensuite (juste après avoir terminer l’appelle de la prière ) il rajoute « salloù fi rihâlikoum » ( priez dans vos domicile ) , et il nous a informer que le Messager d’Allah (Prière et Paix sur Lui ) ordonner le muezzin de dire après son appel à la prière « salloù fi rihâlkoum » (priez dans vos domicile ) lors d’une nuit très froide ou d’une pluie abondante , pendant un voyage.

 

3  Dans le hadîth de Sunnan l’Imâm an_Nassâï et Mousnadde l’ Imâm Ahmed ( qu’Allah leur fasse miséricorde ) selon le Compagnon Amr Ibn Awss ( qu’Allah Soit satisfait de Lui ) a dit :

un homme de Thaquîf ( le nom d’une tribut à la ville de Tâïf ) nous a informer qu’il a entendu , lors d’un voyage et au moment d’une pluie abondante , le muezzin du Messager d’Allah (Prière et Paix sur Lui ) dire « hayyâ 3alâ salât ..hayyâ 3alâl falâh ..salloù fi rihâlikoum… » ( venez à la prière ..venez au succès ..priez dans vos domiciles ) . 

(Réf : Sahîh Sunnan an_Nassâï de l’Imâm Cheikh el Albânî ,v/1 , n° du hadîth/ 653 )

 

4  Dans le hadîth de Sunnan el Koubrâ de l’Imâm el Bayhaquî et de Mousnad de l’Imâm Ibn Abî Chaybah ( qu’Allah leur fasse miséricorde ) selon le Compagnon Nou3aym Ibn a_Nahhâm (qu’Allah Soit satisfait de Lui )qui dit :

On a fait l’appel de la prière du Soubh un matin avec un temps très froid , alors que j’étais sous la couverture de ma femme , donc je me suis dis « ah si le muezzin pouvez dire :wa man qua3ada falâ haradj » ( Et nulle gène pour celui qui reste « prier dans son domicile » )

Ensuite le muezzin du Prophète (Prière et Paix sur Lui) a rajouter à la fin de son appel de la prière « wa man qua3ada falâ haradj » ( Et nulle gène pour celui qui reste…) .

( Réf : Sislsilat el Ahâdîth as_Sahîhah de l’Imâm Cheikh el Albânî « Rahimahou Allah » n° du Hadîth/2605 ) 

       sss.gif

Deux remarques bénéfiques incha Allah

 

 La première : Certains frères pensent que cette sunna se fait seulement pendant le voyage comme il est citer dans le hadîth précédant de Abdou Llahi Ibn Omar ( qu’Allah Soit satisfait d’Eux ) .

Mais en vérité ceci est faux car premièrement dans certain récit du même hadîth le mot « fi safar » ( lors d’un voyage) n’est pas mentionner ,comme dans le récit de l’Imâm a_Châfi3î (qu’Allah lui fasse miséricorde ) dans son livre « el Oumm » et Cheikh el Albânî (qu’Allah lui fasse miséricorde ) a approuver ceci dans son livre (silsilat el ahâdîth as_Sahîha ).. E

t deuxièmement car dans les autres hadîth il est claire que ce n’était pas pendant un voyage , comme dans le hadîth de Ibn Abbâss et celui de Amr Ibn Awss (qu’Allah Soit satisfait d’Eux ) …..

 

La cause aussi qui a pousser ces frères à croire que ces hadîth sont spécial lors d’un voyage , est que dans les hadîth il est mentionner « …fi rihâlikoum » et ils disent que « rihâl » est le pluriel de « rahl » qui signifie « l’endroit ou tu pose tes bagages ».. !


Mais en vérité cette compréhension est faible et tu peut même dire qu’elle n’est pas exacte car les grands savants de la langue arabe ont interpréter ce mot se trouvant dans ces hadîths par « el maskan wal manzil » comme l’a dit l’Imâm az_Zarquânî (qu’Allah lui fasse miséricorde) dans livre de l’explication du livre « el Mouwatta » de l’Imâm Mâlik (qu’Allah lui fasse miséricorde ) et aussi el Hâfidh an_Nawawî (qu’Allah lui fasse miséricorde ) qui était un grand savant dans la langue arabe et l’élève de Ibn Mâlik (celui du livre de la grammaire et vocabulaire arabe « el Alfiya » ) lorsqu’il interprète ce mot dans son livre « charh Mouslim » en disant : « se sont des maisons qu’elles soit construite en pierres , en bois , en boues , en pailles ou par autres choses.. »…

 

 La deuxième :L’Imâm Cheikh el Albânî ( qu’Allah lui Fasse miséricorde ) a dit , après avoir citer ce hadîth dans son livre (sislsilat..):

 

Il y a dans ce hadîth une Sunna très importante qui a était malheureusement oublier et délaissé par la plupart des muezzins …. 

 

Et cette parole de la part de Cheikh el Albânî ( qu’Allah lui fasse miséricorde ) est juste et exacte , car depuis mon enfance et dans tout les pays musulmans vers lesquels j'ai voyagé ou résidé je n’ai jamais entendu un seul muezzin d’une mosquée le dire dans son appel .. !!!

Que ce soit dans les moments de pluie , neiges ou vent très froid…. !!! wa Llahou el Mousta3àan……..

       sss.gif

Les hadîth authentiques qui autorisent de regrouper les prières

au moment d’une pluie abondante ou d’un froid terrible

 

En vérité il n’y a qu’un seul hadîth authentique qui prouve ce fait là , qui est le hadîth de Ibn Abbâss ( qu’Allah Soit satisfait d’Eux ) rapporter par l’Imâm Mouslim (qu’Allah lui fasse miséricorde ) dans lequel il nous informe que le Messager d’Allah (Prière et Paix sur Lui ) a regrouper entre le dhouhr et le asar à Médina sans cause de pluie ou de peur …

 
Mais les savants du hadîth ne sont pas tous d’accord sur le fait que ce hadîth soit une preuve pour regrouper les prières pour cette cause là..wa Llahou A3lam....

 

Et les autres hadîths concernant le regroupement des prière à la mosquée lors d’une pluie abondante ne sont pas authentique , comme a dit l’Imâm Cheikh Mouqubil ( qu’Allah lui fasse miséricorde ) dans son livre « el Jam3 bayna as_Salâtayni fi as_safar » (le regroupement des deux prières pendant le voyage ) , il dit à la dernière page de se livre

«Il n’y a aucun hadîth convenable (c’est-à-dire ;authentique) concernant le regroupement des prières ,si ce n’est qu’un hadîth mourssal ( le hadîth mourssal est un hadîth dans lequel un tâbî3î qui a ni entendu et ni rencontrer le Messager <Prière et Paix sur Lui> dit ; le Messager a dit…ou ; a fait….. sans passer par un compagnon…) et le hadîth mourssal fait parti des hadîth faible… » 

 

Et L’imâm Cheikh el Albânî (qu’Allah lui fasse miséricorde ) dit dans son livre (Sislsilat el ahâdîth as_Sahîha ) :

« En réalité je ne connais aucun hadîth clair concernant le regroupement des prières lors d’une pluie sauf ce qu’on peut profiter du hadîth précédent de Ibn Abbâss dans sahîh Mouslim ( le hadîth que j’ais citer juste avant..) .. » 

( Réf : Silsilat el ahâdîth as_Sahîha ,v/6 ,n°du hadîth/697) Ensuite Cheikh el Albânî (qu’Allah lui fasse miséricorde ) a citer qu’il y avait des athars de certains salaf qui ont regrouper les prières à la mosquée lors d'une pluie abondante et un froid terrible...

       sss.gif

Un intérêt bénéfique pour mes frères incha Allah

 

Comment doit on mettre en pratique ces deux sortes de hadîths différents ?

Une partie de ces hadîth recommande de prier à la maison lors d’une pluie abondante ou un vent froid et etc.. et le hadith de Ibn Abbâss prouve l’autorisation de regrouper les prières… ! 

 

J'ais moi-même poser la question il y a quelques moi à mon professeur Cheikh Wassiyou Allah Abbâss (qu’Allah le préserve ) à la mosquée du Haram après notre cour de Sunnan Abî Dâwoud , et sa réponse était la suivante :

 

Pour ceux qui sont déjà dans la mosquée au moment que la pluie abondante tombe , ils regroupe les deux prières ( maghrib et ichâ , ou dhouhr et asar ) pour ne pas avoir besoins de revenir à la mosquée ,et pour ceux qui sont toujours chez eux , au moment de l'appel de la prière , ils prient chez eux mais sans regrouper leur prière.. ...

 

Wa Llahou A3lam… 

 

copié de france-salafi.fr

      Farîd el Makky

Partager cet article
Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:49

La sagesse du Créateur

Imam Ibn Al Jawzi


tarbiya

 

J’ai, un jour, réfléchi à ce qui est imposé à l’homme (At-Taklîf) et j’ai constaté que cela comprenait des choses faciles et d’autres plus difficiles.

 

Ce qui est facile sont les actes des membres, si ce n’est que certains sont plus difficiles que d’autres. Ainsi, les ablutions et la prière sont plus aisées que le jeûne, qui lui-même peut être plus aisé, pour certains, que la Zakat.

 

Ce qui est difficile est aussi de différents degrés.

 

Parmi les choses ardues figure la réflexion et le raisonnement conduisant, tous deux, à la connaissance du Créateur.

 

Cela est difficile pour celui qui est dominé par ce qui est de l’ordre des sens, mais facile pour les hommes doués de raison.

 

De même, il est difficile de dominer ses passions, de dompter son âme et d’empêcher les appétits naturels de faire ce que bon leur semble.

 

Mais cela est facilité à l’homme raisonnable qui réfléchit sur sa rétribution et espère une issue favorable, même s’il souffre dans l’immédiat.

 

Mais la plus pénible et la plus étonnante des impositions religieuses est que la raison admet la sagesse du Créateur, mais ensuite nous Le voyons faire endurer à l’homme qui cherche la science et Lui voue adoration une pauvreté qui le mord cruellement et l’oblige à s’humilier devant l’ignorant pour trouver de quoi vivre.

 

Alors que dans le même temps, Il accorde richesse au pervers malgré son ignorance, si bien qu’il est submergé par les biens de ce bas monde.

 

Nous Le voyons encore faire naître les corps et leur donner perfection, mais II détruit ensuite l’édifice de la jeunesse à ses débuts ou en plein épanouissement et, d’un coup, l’être se retrouve brisé.

 

Nous Le voyons aussi causer de telles souffrances aux enfants qu’ils attirent la pitié de tous.

 

Puis on dit à l’homme : Garde-toi bien de douter qu’il est le plus miséricordieux des miséricordieux !

 

Puis l’homme entend parler de l’envoi de Mûsâ auprès de Pharaon et on lui dit : Sois convaincu que c’est Allah qui a égaré Pharaon. Sache également qu’Âdam devait nécessairement manger le fruit de l’arbre, alors qu’Allah l’a blâmé par Sa Parole :

 

[Âdam a désobéi à son Seigneur]

(Sourate Ta-Ha, v.121)

 

Devant ces choses, certains sont si perplexes qu’ils finissent par tomber dans la mécréance et le reniement.

 

Mais, s’ils recherchaient le secret de ces choses, ils comprendraient que les accepter avec soumission est justement l’imposition religieuse (At-Taklîf) qui pèse sur la raison, afin qu’elle s’y soumette.

 

C’est là un principe, qui, s’il est bien compris, conduit à la sujétion et au salut.

 

Nous demandons à Allah de nous dévoiler les confusions qui troublent celui qui s’égare.

 

Il est certes proche et répond aux invocations. 

 

[1] Les propos de l’auteur sont d’une profondeur rare, et ils contiennent des perles de la sagesse pour qui les méditent. Suffit à l’homme doué de raison de savoir que ce bas monde n’est pas une demeure de rétribution, mais une demeure de fléaux et de mises à l’épreuve.

 

Titre : Les Pensées précieuse – Sayd Al Khâtir –

Auteur : L’Imam Ibn Jawzi

Editions : Tawbah

Pages : 10 & 11

Retranscription : Asmâa

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 15:33

 

Ont me demande souvent la preuve sur le fait que l'ont ai le droit d'avoir des parures de lit ou il y a une représentation (genre dans la chambre des enfants) Donc je vous met l'avis de shaykh Ibn BAZ.

 

Question a Shaykh Abdul-Aziz Ibn Baz


Question : Quelle est le jugement sur le fait d’accrocher des images dans les maisons et en d'autres lieux ?

Réponse : Le jugement sur cela est que c’est interdit si les images présentent quelque chose qui a une âme, comme les gens ou d'autres créatures animées. Ceci en raison de la parole du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) à 'Ali (radhiyallahu 'anhu) : « Ne laisse pas d'image sans l'effacer, ni de tombe élevée sans la niveler. » Ce hadith a été rapporté par Muslim dans son Sahih. Aussi en raison de ce qui est authentifié de 'Aisha (radhiyallahu 'anha) qui a dit : « J'ai accroché un rideau sur une petite pièce que nous avions et il y avait des images dessus. Ainsi quand le prophète (Sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a vu il l'a démoli et son visage a changé (en raison de la colère) et il a dit : « ô 'Aisha, en vérité les gens de ces images seront punis le Jour de Résurrection et il leur sera dit : « Donnez la vie à ce que vous avez créé ! » Ce hadith a été rapporté par Muslim et d'autres. (Al-Bukhari aussi a rapporté cela dans son Sahih, n°7557, Livre At-Tawhid.) Cependant, si les images sont sur un tapis qui n’est pas respecté (c'est-à-dire sur lequel on marche), ou un oreiller qui est allongé, alors il n'y a aucun mal en cela. Ceci, en raison de ce qui est confirmé du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), qui avait rendez-vous avec Jibril. Mais quand Jibril est venu, il a refusé d'entrer dans la maison. Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) lui a demandé pourquoi et Jibril a dit : « En vérité dans la maison il y a rideau qui comporte une image d'hommes, un voile coloré qui comporte des représentations et un chien. Ainsi, ordonne que la tête des hommes soit coupée afin qu'ils ne ressemblent plus qu'à des arbres, que l'on fasse du rideau deux oreillers jetés à terre et étendus et commande que le chien soit sorti. » Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a fait et ensuite Jibril est entré. » Ce hadith a été rapporté par Nasa'i et d'autres avec une bonne chaîne de narration. (Il a été aussi rapporté par Abû Dawud, n°4158 et At-Tirmidhi, n°2806.) Aussi, dans ce hadith il a été rapproché que le chien était un chiot qui a appartenu à Al-Hassan ou Al-Hussayn (les petits-fils du prophète) et il était sous un lit dans la maison. En effet il a été authentifié que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « les anges n'entrent pas dans une maison dans laquelle il y a une image ou un chien. » (rapporté par Al-Bukhari et Muslim.) Et cette histoire de Jibril prouve que l'image qui est sur un tapis et à des endroits semblables, n'empêche pas les anges d'entrer. Conformément à ce qui a été confirmé dans le Sahih que 'Aisha (radhiyallahu 'anha) a fait un oreiller du rideau mentionné et le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) s’allongeait dessus.

Article tiré du site assalafi.com

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:29

   http://library.thinkquest.org/09jan-oracle-n-001/02045/files/bismillah.gif
Salaf Salih: Pieux Prédécesseurs, les Pieux Anciens( le prophete, ses compagnons, etc ceux qui les ont suivi, etc..)


salafi: ceux qui suivent les Salaf, ...

 

Où allons nous ?

 

Les salafis sont ceux qui s’attachent au Qur’an et la Sunna avec la compréhension des pieux prédécesseurs…

 

Où sont, parmi nous, ceux qui apprennent le Qur’an, au moins Al-Mufassal (de Qâf à An-Nâs) que connaissent les enfants dans les pays musulmans ?

Où sont ceux qui apprennent le hadith, au moins Les Quarante hadiths de l’imam An-Nawawi ?

 

Où sont ceux qui mettent en application le comportement des salafs ?

Où sont ceux qui apprennent la langue arabe ?

 

Où sont ceux qui peuplent les mosquées ?

 

Où sont ceux qui prient la nuit ?

Où sont ceux qui sourient à leurs frères ?

 

Où sont ceux qui visitent les malades ?

 

Où sont ceux qui ordonnent le bien et interdisent le mal ?

 

Où sont ceux qui obéissent à leurs parents ?

 

Où sont-ils ?

 

Où sommes-nous ?

 

Sur les forums ? Sur les chats ? Au snack ? A la sortie des mosquées ? Dans les quartiers ?



 

(...)

 

Posons-nous cette question :

 

 qu’est-ce qui amène shaikh Rabi’ à demander dans ses assemblées s’il y a des frères de France et à s’adresser directement à eux ??

 

Qu’est-ce qui a amené shaikh Abdel Malik Ramadani, (...)et d’autres à se méfier (voire à rompre le contact avec) les « salafis » de France ?

 

Qu’est-ce qui amène shaikh Muhammad Al-Madkhali à dire ceci :

« C'est pour cette raison que j'évite de répondre aux questions par téléphone, particulièrement des pays occidentaux, l'Europe en général, ou la France en particulier ou les pays du Maghreb.

 Par Allah! Ce n'est pas parce que j'ai peur d'untel ou que j’espère une chose d’un autre mais parce que je connais le résultat de ces questions qui est ce que j'ai déjà mentionné et c'est pour cette raison que je ne réponds pas du tout à ces questions.     

                        

 Et vous tous ou la plupart d'entre vous connaissez Muhammad ibn Hadi.

 

Par Allah je n'ai peur de personne sauf d'Allah, si quelque chose devient clair pour moi je le dis sans peur.

Si je me trompe alors par Allah je reviendrai sur ce que j'ai dis et je le diffuserai comme j'ai diffusé mon premier avis.

Car ce que je cherche en premier par cela est qu'Allah me pardonne et ceci m'élèvera aux yeux des gens et ne me diminuera point.

 Ce que je veux de mes frères c'est qu'ils sachent cela, le comprennent et lui donnent toute son importance.

Aujourd’hui, depuis que nous avons commencé à éviter de nombreux maux de ce type de paroles, comme je vous l'ai déjà dit, nous commençons à entendre des choses étranges.

 Celui-ci est mumayyi’ (il tend vers les autres groupes) et celui-là est mutasâhil (complaisant), et celui ci apporte la ruine de la Salafiya. 

 

Et ces gens insignifiants sont devenus ceux qui jugent et évaluent les mashaykhs et les placent à des différents degrés?!

 

Et si tu interroges l'un d'entre eux: "Quand est-ce que le ma'fûl se met devant le fâ'il ?" Il l’ignore.

 Quand est-ce que la maf'ûl est mis devant le fâ'il (simple règle de grammaire arabe) il l’ignore.

Et des gens comme cela se mettent à parler !

Cela ne leur est pas permis! Si tu leur poses la plus petite question religieuse, parmi les bases de la religion que personne n'est sensé ignorer, il commence à bégayer.

 

Et les gens de ce type évaluent les mashaykhs ! Ce sont des calamités et nous demandons à Allah le salut et le pardon. »

 

Lire la source(traduit par Abû ‘Abd Ar-Rahmân)

 

Voilà donc le poison que shaikh Muhammad a désigné en nous, ce poison d’ignorance et d’arrogance qui nous amène à parler sans science de la religion d’Allah, à critiquer les savants, à jalouser nos frères, à détester les anciens de la mosquée, à décider de l’égarement ou de la guidée des gens.

 

Avons-nous oublié la Parole d’Allah :

 « Ainsi étiez-vous avant, puis Allah vous a accordé Son bienfait » ?

 

Aucun d’entre nous, s’il était à Dammaj, Médine, La Mecque, ou simplement parmi

les étudiants en science de nos bleds respectifs, n’oserait dire quoi que ce soit !

 

Mais sur les forums, à la sortie de la mosquée, dans les snacks, c’est fatawa ‘ala al-hawâ (ou plus tôt bil hawâ) en français bien sûr (sic) : les ikhwan par-ci, les tabligh par-là, untel est un mubtadi’ (il faut quelques mots d’arabe, ça fait plus sérieux…), tel shaikh s’est égaré…

 

Le pire ?

C’est que ceux qui font cela (hommes ou femmes) se réclament de la salafya et des savants, alors que la salafya et les savants sont innocents d’eux.

 

Ils font fuir les gens en jouant le (groupe sauvée) et en « justifiant » leur comportement par certaines paroles des salafs sur le comportement à adopter vis-à-vis des innovateurs.

 

Yâ miskin !

 Si tu avais pris ta science des savants tu aurais appris ce qu’est « makhârij al-kalâm »,

tu aurais su qu’Allah dit :

« Demandez aux gens de science si vous ne savez pas »,

et aurais vu que ton comportement est en totale opposition avec celui des savants dont tu te réclames.

 

On a demandé à shaikh Al-Albani :

Quel doit être notre comportement vis-à-vis des innovateurs ? Parmi nous, toute personne qui prend un intermédiaire est innovateur, toute personne qui cherche de l’aide est innovateur, au point que toute personne qui ne bouge pas son doigt dans la tashahud n’est pas considéré comme ayant une bonne position sur cette question. Cela est devenu une base dans la position des jeunes chez nous, ils ont de l’animosité contre les adorateurs de tombes, ceux qui prennent des intermédiaires. Franchement shaykh, le cas des adorateurs de tombes chez nous est clair et leur recherche de secours en dehors d’Allah est claire et n’est cachée de personne et ils prennent les gens de la sunna pour ennemi pour cela et rusent parfois contre eux, comme cela arrive aujourd’hui. Et cela amène des problèmes. Car en disant cette parole (le shaykh vient de dire que la prière derrière un innovateur est permise), certains se tournent à droite et à gauche, car les avis des savants chez nous sont clairs, et la louange est à Allah, et ils ont compris le sens de votre parole et les choses se sont éclaircies.

 

Réponse :

Quoiqu’il en soit, qu’Allah te bénisse, ce que tu as rappelé pour ton pays est semblable à ce qui se passe ailleurs, l’épreuve atteint tous les pays.

 Les gens de l’innovation se querellent avec les gens de la sunna, ils leur donnent des surnoms, et plus encore ils mentent sur eux.

C’était le cas quand nous étions en Syrie et ici (en Jordanie) on trouve des gens qui critiquent les salafis.

Mais ce que je veux dire à nos frères qui vivent ailleurs, en Irak ou dans d’autres pays, que ceux-ci n’ont pas eu beaucoup de liens avec Al-Albani, ni personnellement ni dans la science.

 

Ils ne l’ont rencontré que quelques fois ou ils ont écouté quelques une de ses paroles sur des cassettes ou lu quelques épîtres, mais ils n’ont pas pris de lui la voie salafi globale.

 

C’est pourquoi lorsqu’ils entendent une fatwa comme celle-ci ils pensent que c’est une chose nouvelle, alors que j’ai cet avis depuis que j’étais en Syrie est que la situation était au plus critique en nous et les gens de l’innovation.

S’ils nous prennent comme ennemi et ne veulent pas se rapprocher de nous, et l’islam nous rassemble tous, nous ne devons pas être comme eux, mais nous devons être meilleurs qu’eux.

Nous sommes des prêcheurs vers la guidée et le bien, nous les appelons et si l’un répond c’est un grand bienfait, et s’il refuse, alors Allah dit à Son prophète « Tu ne peux les contraindre, tu n’es en charge que de transmettre ».

 

C’est pourquoi je dis souvent dans mes conférences et mes assises :

ces innovateurs ou ces égarés ont besoin que nous ayons de la compassion pour eux et que nous leur fassions miséricorde plus que nous ne les prenons comme ennemi ou nous vengeons d’eux.

 

 Ceci parce qu’ils sont malades, malades de l’âme si je puis dire.

En résumé, ce n’est pas quelque chose de nouveau, et comme vous le voyez notre frère est enregistre tout ce que je dis et il a énormément de cassettes qui tournent toutes autour de cette compassion pour les innovateurs, et que la prière derrière eux est permise à la condition énoncée précédemment qu’il soit toujours musulmans, et s’ils sortent de l’islam leur destination est l’enfer et quelle mauvaise destination.

Je ne dis rien de nouveau mais cela peut sembler nouveau pour celui à qui cela vient à peine de parvenir.

 Silsila Al-Huda wa nûr, cassette n°338

  


Shaikh ibn Baz a dit 


"Notre époque est une époque de la douceur (rifq) et de sagesse.

Ce n'est pas une époque de rudesse, la plupart des gens sont dans l'ignorance et l'insouciance et préfèrent ce bas monde, alors la patience et la douceur sont indispensables, jusqu'à ce que la da'wa aboutisse, que les gens soient avertis et qu'ils sachent."

(Majmu' fatawa : 8/376)

 

On a demandé à shaikh Muqbil :

Nous avons été touché par l’utilisation qui est faite de ce qui est arrivé entre shaikh Al-Albani et shaikh Bakr Abu Zayd, de même entre shaikh Al-Albani et shaikh Zuhayr Shawish. Comme nous vous l’avons dit nous nous asseyons avec les jeunes pour leur enseigner les choses de leur religion ou alors nous leur expliquons ce qui se passe entre nous ?



 

Réponse :

 

pour ce qui arrive entre les savants, tant que ce n’est pas une critique touchant à la croyance, il faut remettre cela à sa place et je conseille aux étudiants en science de se consacrer totalement à l’apprentissage et de ne pas prêter attention à ces choses qui ne causent aucun tort.

 

 Ne t’occupe pas à t’accrocher à untel ou untel, mais tourne toi totalement vers la science.

 

Une fois, un frère m’a écrit de la Mecque et m’a dit :

 la situation des innovateurs s’est aggravée chez nous, que dois-je faire ? Je l’ai conseillé et lui ai dit : tourne-toi totalement vers la science et ne t’occupe pas de ces choses, mais il était touché par leur progression et voulait leur répondre.

 Je lui ait dit : ne t’occupe pas avec les réfutations, tu es un étudiant, tu as besoin de provisions dans la science et si tu t’occupes avec cela, cela te détournera de l’apprentissage du Qur’an et de la science bénéfique.

 

 Ne t’occupe pas de cela et tourne-toi totalement vers la science bénéfique.

 

Quant aux gens de la masse et les autres, nous ne devons pas leur dire untel a fait cela, untel s’est trompé… mais nous devons nous préoccupé de leur apprendre la croyance, le Livre d’Allah, la sunna du messager d’Allah et ce dont ils ont besoin dans la langue arabe.

 

Lorsque je suis arrivé en Egypte, les jeunes ont voulu m’occuper et chaque groupe envoyait une ou deux personnes pour débattre avec moi. Je leur ai dit : je suis occupé, laissez-nous apprendre un an et ensuite nous verrons cela.

 

Toi, tu vas tuer ton temps, t’occuper l’esprit et te perturber, alors que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dit comme il est rapporté dans Sahih Al-Jami’ d’après Umamah : « Aucun peuple ne s’est égaré après avoir été sur la vérité si ce n’est à cause des polémiques », puis le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a récité : « ce n’est que par polémique qu’ils le citent comme exemple, ce sont plutôt des gens disputeurs » (Az-Zukhrûf : 58).

 

Cela amène la haine dans le cœur contre ton frère musulman pieux, et sans t’en rendre compte tu haïras ton frère à cause des polémiques. »

(Ghâratul-Ashrita 1/73-74)

 

Il dit aussi :

 « Je conseille mes frères lorsqu’ils partent faire da’wa et je leur dis : ne parlez pas aux gens des groupes et parlez-leur de ce qui adoucit le cœur, moi je suis obligé de répondre aux questions qui me parviennent dans la mesure de ce que je sais »

(Ghâratul-Ashrita 1/83)

 

On lui a également demandé :

 

 Certains salafis sont durs dans leurs paroles et leur da’wa avec leur famille, et lorsqu’ils voient un homme qui n’est pas des leurs ils font la grimace au contraire des Frères Musulmans. Voilà ce qui nous manque, le bon comportement, nous voudrions de vous un conseil, qu’Allah vous bénisse.

 

Réponse :

 

C’est une chose très importante et nous devons nous recommander le bon comportement, et Allah dit à propos du prophète « Tu est sur un comportement éminent » et « C’est par une miséricorde d’Allah que tu as été doux avec eux, si tu avais eu le cœur dur, ils se seraient enfuis de toi, pardonne-leur, demande pardon pour eux et consulte-les »

(Al-‘Imrân : 159).

 

Ce salafi est peut être débutant dans la recherche de la science, et d’habitude le débutant est fougueux et dur qu’ils soit salafi, ikhwani ou autre.

 

Nous en avons fait l’expérience et d’autres que nous, mais la louange est à Allah, nos frères salafis se mélangent avec leurs frères à Hadida, Ta’z, Hadhramawt, les gens les accueillent avec amour, chaleur et générosité, c’est une preuve qu’ils voient chez eux un bon comportement, et l’aide est auprès d’Allah »

(Ghâratul-Ashrita 1/98)

 

Et il dit :

« Que les Frères Musulmans sachent que nous ne les laisseront pas, ni dans les cassettes ni dans les livres, car nous voulons (aimons) qu’ils reviennent au Qur’an et à la sunna et pas qu’un mal les atteigne de la part du gouvernement et nous en réjouir. Ils sont comme nous l’avons dit : il y a parmi eux des gens droits et vertueux, et nous supportons (le mal qu’ils peuvent nous causer) et nous leur pardonnons, qu’Allah leur pardonne tout ce qui a pu venir d’eux, mais nous voulons qu’ils reviennent à la sunna du messager d’Allah (salallahu’ alayhi wasalam). Nous ne nous réjouissons pas de leurs malheur, nous ne leur voulons que le bien. Nous et eux appelons au Livre d’Allah et la sunna du messager d’Allah (salallahu’ alayhi wasalam), mais lorsque nous faisons face aux communistes ou à d’autres, nous devons leur dire sur le champ de bataille : vous êtes des innovateurs et ils le savent. De sorte à ce qu’ils ne soient pas blessés plus encore par moi, ils savent que je dois leur dire : vous êtes des innovateurs afin qu’ils laissent leur groupe. De même pour ce groupe de la salafya qui a été pénétré par la hizbya, nous devons les repousser, mais Allah sait que le but est l’amour et la compassion, afin qu’ils reviennent à la sunna du messager d’Allah (salallahu’ alayhi wasalam), et la louange est à Allah.

 (Ghâratul-Ashrita 1/229-230)

 

Regardez le comportement des savants,

c’est par l’amour d’Allah, l’amour de la sunna, l’amour des gens, la compassion, la douceur, qu’Allah a étendu leur science et a rassemblé les gens autour d’eux.

 

Ce n’est pas parce que shaikh Muqbil ou shaikh Rabi’ haussent quelques fois la voix sur certaines cassettes ou se montrent durs avec un innovateur qu’il faut en déduire que c’est cela la voie à suivre par tous et avec tout le monde.

 

Et celui qui le fait n’a rien compris à la da’wa de ces savants.

 

 Il ne faut pas oublier qui ils sont et le temps qu’ils ont passé dans l’apprentissage avant de critiquer une seule personne !

 

 C’est un devoir pour ces savants de montrer aux innovateurs et aux gens quelles sont ces erreurs, mais toujours dans le but qu’ils reviennent à la vérité.

 

De plus ils parlent des têtes de l’innovation, souvent après les avoir conseillés un long moment, et ils ne parlent pas des anciens de la mosquée ou des frères et sœurs trompés par le diable et certains groupes.

 

 Il ne faut pas appliquer sans science des règles globales :

celui qui dit ceci est cela, il faut distinguer la Fatwa du Qadhâ.



 

Soyons donc sur nos gardes,

appliquons-nous à sauver nos personnes et nos proches d’un feu ardent dont le combustible sera les hommes et les pierres.

 

 Apprenons la science,

sachons nous taire, rappelons-nous que « les actions ne valent que par leur fin » et que « les cœurs sont entre deux doigts du Tout Miséricordieux, Il les retourne comme Il veut »

et invoquons Allah par l’invocation du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) :

« Seigneur ! Toi qui retourne les cœurs, affermis mon cœur sur Ta religion ».

 

 

Wallahu ‘alam

Traduit par les salafis de l’Est
Partager cet article
Repost0