Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 11:02

Bismile / Salem dans Bismile / Salem 3310       

La comparaison entre un ami vertueux et un ami malfaisant
 
Selon Abou Moussa, l'Envoyé de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « La comparaison entre un ami vertueux et un ami malfaisant est identique à celle qui existe entre un marchand de parfum et un soufflet de forgeron. Du parfumeur tu ne pourras qu'acheter du parfum ou en respirer les senteurs, tandis qu'avec le soufflet du forgeron, soit il te brûlera le corps et les vêtements, soit tu ne sentiras qu'une odeur nauséabonde. »
(Rapporté par Al-Boukhari).

Et Allah est plus savant.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 06:00

          

Al-Ahnaf Ibn Qays a dit : 

"Retenez les  4 vérités suivantes : 

Un homme envieux ne trouve jamais la paix,

Un menteur n'a aucune virilité,

Un avare n'a aucun pouvoir,

et un homme de mauvais caractère n'a aucune noblesse "



y1pjfcddju4uvoxuuxpa5qkwxxwl1cnpxypsnr0cmsnsl9racr2c4k0ipn41kzrfrk7kmtvdkcoy1.gif 
 
De l'Imam Ibnul Qayyim al-Jawziyyah (d.751H)

Les gens ont discuté de la mahabbah (l'amour envers Allah) ; ses causes et ce qu'elle rapporte, ses signes, ses fruits et ses règles. Les paroles les plus compréhensibles à ce sujet sont celles de Abû Bakr al-Kataanee (rahimahoullah) sur al-Junayd (d.279H).

Abu Bakr al-Kataanee (d.322H) a dit :

"Une discussion sur la Mahabbah a eu lieu à Mekkah pendant le mois du Pèlerinage. Les shouyoukh qui étaient présents parlèrent sur ce sujet et al-Junayd était le plus jeune d'entre eux. Ils lui dirent : « O 'iraqee (l'iraquien), qu'as-tu à dire ? Alors il baissa la tête, et des larmes coulèrent de ses yeux puis il dit :

« Un servant doit surmonter son âme ;
Et être constant dans le rappel d'Allah ;
Etablissant les Droits de son Seigneur ;
En se concentrant sur Lui avec son coeur ;
La crainte faisant flamber son coeur ;
Tandis qu'il boit de son navire le vrai amour
Et que certaines réalités lui sont dévoilées ;
Donc, lorsqu'il parle c'est grâce à Allah ;
Quand il parle, cela vient d'Allah ;
Quand il bouge, c'est par le commandement d'Allah
Et quand il est serein, alors cela vient d'Allah ;
Il appartient à Allah, il est pour Allah, et il est avec Allah. »

Alors les shouyoukh se mirent à pleurer : « Comment peut-on faire plus que cela ? Qu'Allah te récompense en bien, O joyau des biens informés ! » [1]

L'imam Ibnul-Qayyim (rahimahoullah) a dit plus loin :

« Les raisons qui amènent au développement de la Mahabbah (l'amour envers Allah) sont de dix :


1.Réciter le Qur'an, réfléchir sur ses paroles et comprendre leur sens.
2.Se rapprocher d'Allah par l'accomplissement d'actes surérogatoires après les actes obligatoires.
3.Etre constant dans le dhikr (rappel) d'Allah - en toutes circonstances - avec la parole, le c½ur, et les membres. Plus le dhikr est constant, plus la Mahabbah est intensifiée.
4.Donner la priorité à ce qu'Allah aime - lorsque nos désirs prennent le dessus - au lieu de ce que l'on aime et désire personnellement.
5.Faire que le coeur contemple les Noms et Attributs d'Allah. Etre témoin de ce qu'ils impliquent et faire que le c½ur soit éclairé dans le jardin de cette réalisation.
6.Reconnaître la miséricorde et les faveurs d'Allah ; qu'elles soient apparentes ou cachées.
7.Assujettir le c½ur et être humble devant Allah, afin qu'il soit dans la crainte d'Allah.
8.S'isoler, au moment pendant lequel Allah descend au niveau le plus bas du ciel, réciter le Qur'an, et finir la récitation en recherchant le pardon d'Allah et se repentir sincèrement à Lui.
9.S'asseoir dans les assemblées de ceux qui aiment sincèrement et véritablement Allah, récolter les bénéfices de leurs enseignements, et ne parlez que si vous savez qu'il y a en cela un bénéfice et que de telles paroles vous élèveront vers le bien et que d'autres en bénéficieront en même temps.
10.Se tenir à l'écart de toutes les choses qui pourraient éloigner les c½urs d'Allah 'Azza wa Jalla.
Donc voici 10 cas permettant au véritable croyant d'atteindre le vrai amour pour Allah, pour qu'il puisse atteindre Allah 'Azza wa Jalla. »[2]

Notes :

[1] Madarijus Salikeen (3/9)
[2] Madarijus Salikeen (3/17-18)

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 06:00

00moi

Voici le blog d'une soeur, barak Allah oufiha, relatif à l'apprentissage des enfants qu'ils soient instruits en famille ou scolarisés.

Dîn, instruction, activités, notre soeur met à notre disposition diverses fiches créées par elle même ou tirées du net, qui pourront bi idnillah nous être très profitables dans l'éducation de nos enfants.




Ou cliquez ici => Muslim Home School

 

 

Et voici une forum pour les soeurs inch'Allah

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 06:00

Al jazâ-o

http://www.kazeo.com/sites/fr/photos/207/Gifs-islamique-9,2078331-L.gif

Nul parmi les muslimines (musulmans) ne doute de la perfection de la législation divine et parmi les règles immuables de notre religion le fait que la rétribution des actions est liée à la nature des actions, la rétribution est en fonction des actions, en d'autres termes si tu as fait du bien tu seras récompensé par le bien et si tu as fais du mal tu seras rétribué par le mal.

Tu as soutenu ton frère ou ta soeur en islâm dans la vérité alors Allah te soutiendra, tu as as caché les fautes de ton frère alors Allah cachera les tien

 

nes telle est la loi Divine universelle : la rétribution est en fonction des actions, la rétribution est de même nature que les actions ! الجزاء من جنس العمل 

Le noble shaykh 'Abder-Razzâq Al 'Abbâd (qu'Allah le tout puissant le préserve) nous explique ici cette règle qui met en lumière la perfection de la justice divine.

 

Icon_dwl_1

clic droit de la souris sur l'image pour télécharger le fichier MP3

Durée totale : 23 minutes

 

Récitation coranique : Abdoullah as-Sa'oudi

Arabe/français traduit et adapté par Abou-Ahmad

 

 
 
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 06:00
Abandonner la prière de vendredi à cause du travail


par cheikh ferkous (savant en Algérie à Alger)




La question :
Certains services privés obligent leurs fonctionnaires à assurer une permanence dans leurs entreprises le vendredi. Devraient-ils alors faire la prière du Dhouhr (prière de midi) ou accomplir la prière de vendredi ? S’ils sont enjoints de faire la prière du Dhouhr, devraient-ils l’accomplir en groupe ?

La réponse :
Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allah a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Sachez que la prière du vendredi est un devoir individuel envers chaque homme musulman libre, sain, pubère, résident, pouvant se déplacer pour y assister et n’ayant pas d’excuses valables lui autorisant de ne pas y assister. Ceci fait l’unanimité, car Allah a dit :

﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نُودِي لِلصَّلاَةِ مِن يَوْمِ الْجُمُعَةِ فَاسْعَوْا إِلَى ذِكْرِ اللهِ وَذَرُوا الْبَيْعَ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ﴾ [الجمعة : 9].

Le sens du verset :

﴾Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la prière du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce[1]. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!﴿ [El-Djoumou`a (Le Vendredi) : 9].

Le Prophète a dit : « Que les gens ne laissent jamais la prière de vendredi, sinon, Allah mettra un sceau sur leurs cœurs, puis ils seront inscrits parmi les distraits »[2].

Le Prophète a dit aussi : « Celui qui abandonne la prière de vendredi trois fois par négligence, Allah mettra un sceau sur son cœur »[3].

Ceci dit, il est valable d’accomplir la prière de vendredi en tous lieux, que ce soit en ville, en village, dans une mosquée, dans une construction élaborée à cet effet ou dans un espace qui y est annexe. Donc, la prière de vendredi fait partie de l’ensemble des prières à l’unanimité, et elle ne peut prendre le statut des autres actes que s’il y a une preuve établissant l’exception, car le Prophète a dit : « On m’a fait la terre un lieu de prière et un moyen de purification »[4].

`Omar Ibn El-Khattâb a envoyé une lettre aux gens de Bahreïn en leur disant : « Accomplissez la prière de vendredi où que vous soyez »[5]. Ce propos englobe tous les endroits, comme il comprend également les nomades, tel qu’il est rapporté par les Compagnons du Prophète .

Cependant, s’il n’est pas possible d’assister à la prière de vendredi pour une raison donnée, il y a lieu de dire qu’il a été sus-cité que parmi les conditions de l’obligation d’assister à la prière de vendredi est que la personne n’ait pas d’excuses valables justifiant son abandon ; en somme, toute personne susceptible de subir un mal ou un dommage en se rendant à la mosquée pour l’accomplir est comptée parmi les gens ayant des excuses valables, conformément au hadith où le Prophète a dit : « Celui qui entend l’appel à la prière et ne vient pas prier, sa prière ne sera pas valide sauf s’il a une excuse [valable] »[6]. Par ailleurs, l’excuse valable, consistant dans la difficulté, le besoin et la nécessité, qui est la cause de l’autorisation [de ne pas assister à la prière de vendredi], est une chose relative et non pas absolue. Ainsi, la détermination de l’excuse valable dépend de l’effort personnel ; la personne est laissée à sa foi et à sa piété pour la délimiter, car tout être religieusement responsable est connaisseur de sa propre personne ; donc, il sait quand est-ce qu’il recourra à l’autorisation, tout en tenant compte des limites assignées par la Charia.

En outre, et à titre d’information complémentaire, il y a lieu de dire que ledit hadith indique – aussi – que parmi les conditions de l’obligation de la prière de vendredi et de la prière en groupe est le fait d’entendre l’appel à la prière. Ceci englobe forcément celui qui se trouve à l’extérieur d’une agglomération et, à plus forte raison, celui qui se trouve à l’intérieur.

Du reste, ce qui doit être tenu au compte en ce qui concerne l’écoute de l’appel à la prière est que le muezzin ait une voix sonore, qu’il n y ait pas de bruit [empêchant l’écoute], que le vent soit paisible et que tout autres empêchements soient inexistants.

Ceci dit, il est établi en science de jurisprudence que ceux pour qui la prière de vendredi n’est pas obligatoire, et n’y ont pas assisté, doivent l’accomplir en tant que prière de Dhouhr.

Le savoir parfait appartient à Allah, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué, et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.


[1] Laissez tout négoce : abandonnez toutes vos occupations pour pouvoir accomplir votre devoir religieux.

[2] Rapporté par Mouslim, chapitre du « Vendredi », de la gravité du péché commis en négligeant la prière et le prône de vendredi, Ed-Dârimi, chapitre de « La prière », concernant celui qui abandonne la prière de vendredi sans excuse valable et El-Baghawi dans « Charh Es-Sounna », chapitre du « Vendredi », concernant la menace pesant sur celui qui abandonne la prière de vendredi sans excuse valable, par l’intermédiaire d’Abou Hourayra .

[3] Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre de « La prière », concernant la classification des traditions relatives au vendredi, de l’avertissement de la négligence de la prière de vendredi. Ce hadith est aussi rapporté par Et-Tirmidhi, chapitre du « Vendredi », concernant la négligence de la prière de vendredi sans excuse valable, par Ibn Mâdjah, chapitre de « L’établissement de la prière et l’application de la Sounna en prière », concernant ce qui est rapporté au sujet de celui qui abandonne la prière de vendredi sans excuse valable, par Ahmed (3/424-425) et par Ibn Hibbâne, chapitre de « La prière », concernant la prière de vendredi (hadith 2775), par l’intermédiaire d’Abou El-Djâ`d Ed-Dhamri . Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans « Sahîh Et-Targhîb Wet-Tarhîb » (hadith 727).

[4] Rapporté par El-Boukhâri, chapitre de « La prière », concernant le propos du Prophète : « On m’a fait la terre un lieu de prière et un moyen de purification » et Mouslim, chapitre des « Mosquées et des endroits de la prière », par l’intermédiaire de Djâbir .

[5] Rapporté par Ibn Abi Chaybah, concernant celui qui dit que la prière de vendredi est valable dans les villages et ailleurs. El-Albâni a dit dans « Ed-Da`îfa » : « Sa chaîne de narration est authentique selon les conditions établies par les deux Cheiks (El-Boukhâri et Mouslim).

[6] Rapporté par Ibn Mâdjah, chapitre des « Mosquées et de la prière en groupe », concernant l’avertissement de la négligence de la prière en groupe, par Ibn Hibbâne, chapitre de « La prière », concernant la prescription de la prière en groupe et les excuses valables justifiant le fait de ne pas y assister, et par El-Hâkim, chapitre de « La prière » (1/363). Voir : « El-Irwâ' » (2/337), « Tamâm El-Minna » (hadith 367) et « Sahîh Et-Targhîb Wet-Tarhîb » (1/301) (hadith 436).




http://www.ferkous.com/fra/Bd16.php

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 06:00

http://storage.canalblog.com/19/80/394797/39847457_p.gif

Un texte d'une grande moralité :

 



بسم الله الرحمن الرحيم
 
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
 


Si tu pleures, si tu pleures, alors rappelle-toi...

Si tu pleures d'avoir un époux injuste, mécréant dans sa voix et ses manières, qui te rend la vie très pénible, rappelle-toi ce que Assia dut endurer, par la faute de son mari Pharaon...

Si tu pleures de n'avoir pas eu d'enfants, rappelle-toi Aicha qui n'en eut pas davantage de son bien-aimé Mohammed, notre doux Messager (aleyhi salat wa salam)... Et qui veuve, vraiment jeune, autour de 20 ans, dut vivre de longues et nombreuses années sans lui et sans le fruit de ses entrailles à ses côtés...

Si tu pleures d'avoir un père (ou un parent...) qui rejette la vraie guidée d'ALLAH et qui te persécutes en cela, d'une façon ou d'une autre, rappelle-toi Abraham (Ibrahim) et son propre papa qui, lui aussi, le malmena précisément de cette façon-là...

Si tu pleures de n'avoir jamais pu te marier, contraint à supporter difficilement la chasteté, frustré d'être resté privé d'un amour béni en Allah, rappelle-toi Jean (Yahia), ou Jésus (Issa), ou encore Joseph (Yusuf) qui restèrent purs toute leur vie durant ; et Joseph qui, un jour, préféra la prison à l'invitation de la fornication, malgré sa beauté et que les femmes les plus désirables aient voulu le tenter...

Si tu pleures de connaître la maladie, rappelle-toi Job (Ayoub) et ce mal terrible qui a atteint son corps, sa vie, jusqu'à tout perdre des grands bienfaits de son passé, pour se retrouver désoeuvré et dans un dénuement total, que ton esprit ne pourra jamais concevoir ; dont ton être ne pourra jamais seulement imaginer le triste sentiment...

Si tu pleures d'avoir vu ta progéniture quitter ce monde avant toi, rappelle-toi notre Prophète Mohammed (aleyhi salat wa salam) et les enfants, les petits-enfants, les siens qu'il vit mourir avant lui...

Si tu pleures de vivre entouré d'incrédules, ou dans un entourage hostile à ta foi, dur avec toi, rappelle-toi qu'aucun prophète ne le fut en son pays, qu'ils ont tous été traités de menteurs ou de fous par leurs propres peuples, et qu'on a pas cessé de mener la guerre contre eux, de se détourner de leur message, des commandements de Dieu !

Si tu pleures de n'avoir pas de travail, d'argent, ni suffisamment de quoi vivre, rappelle-toi les compagnons pauvres du Prophète (aleyhi salat wa salam) : Abou Hourayra, Salman, ‘Ammâr, Abû Dharr, Bilâl... Et souviens-toi que d'avoir un toit pour s'abriter, de quoi manger et couvrir avec pudeur sa nudité, voilà qui est déjà beaucoup pour un être qui est promis à mourir, et à rendre compte de ses péchés devant le Seigneur. N'oublie pas que la Foi est la seule vraie richesse, et la plus grande, éternelle. Et qu'Allah ne manque jamais de porter la subsistance à ses serviteurs sincères, comme Il le fait pour les oiseaux ; que la crainte révérencielle, l'effort noble pour le travail honnête et le maintien des liens de parenté (comme la lecture assidue de la sourate Al-Waqi'a), assure le rizq in cha ALLAH.

Si tu pleures de n'avoir pas connu tes parents, rappelle-toi que le Prophète (aleyhi salat wa salam) fut orphelin.

Si tu pleures de voir une personne qui t'est proche, qui t'aime et que tu aimes, refuser la chahada (attestation de foi) même au moment de sa mort (qu'ALLAH nous en garde et nous fasse mourir musulmans, soumis à ALLAH !), rappelle-toi que l'oncle adoptif du Prophète (aleyhi salat wa salam), celui-là même qui fut un père aimant pour lui, son protecteur, soutien et défenseur indéfectible !... Rappelle-toi que le Prophète (aleyhi salat wa salam) dut affronter la douleur insupportable de le voir trépasser insoumis...

Si tu pleures de n'avoir pas pu jouir d'une haute éducation, si l'idée mortifère de n'avoir rien réussi sur Terre te ronge comme un cancer, faute de moyens, de bonne providence, par la force du destin, rappelle-toi que le Prophète (aleyhi salat wa salam) était illettré, mais qu'ALLAH lui a tout enseigné, et encore, la meilleure des sciences, en forgeant son coeur, son âme et son esprit dans une Lumière inégalée, inégalable, transcendant le monde et son Histoire, dépassant de loin chaque étincelle d'érudition pour l'Éternité. Souviens-toi que c'est Allah le Meilleur Éducateur des êtres, et demande-Lui de t'instruire du Bien en chaque chose (terrestre, intellectuelle, de comportement et spirituelle), dans la guidée, tout en y travaillant vraiment toi-même, et tu verras que la Sagesse n'est un don provenu que de Lui, qu'elle vaut mieux que tous les diplômes si ceux-ci n'ont pas servi à l'acquérir aussi.

Si tu pleures de vivre angoisses sur angoisses, pour mille raisons, à en avoir les cheveux blancs, sans que cela passe facilement... Alors rappelle-toi l'angoisse qui fut celle de Jonas (Yunus), avalé dans le ventre du gros poisson, seul dans ces ténèbres au milieu de l'Océan !

Si tu pleures d'avoir à t'occuper d'un enfant sans aide, dans des circonstances de vie non facilitées pour cela, rappelle-toi Marie (Maryam), lorsqu'elle dut accoucher seule de son fils Jésus (Issa), et le prendre en charge ensuite, le conduire à bonne destination sans alliés avec elle, entourée de mille dangers ! Et n'oublie pas la mère d'Ismaël aussi, en plein désert, avec son petit, la peur qu'elle dut affronter en un tel lieu, sans âme qui vive pour l'accompagner...

Si tu pleures parce que tu as l'impression que le monde entier s'est ligué contre toi, rappelle-toi la victoire de Badr, et celle de David (Dawud) contre Goliath ! Et celle du Prophète (aleyhi salat wa salam) qu'une seule toile d'araignée suffit à séparer de ses ennemis par la Puissance d'ALLAH ! Etc. !

Oh ! je pourrais bien continuer d'allonger cette liste de divers cas de figures, mais je ne le puis, ils sont infinis ! Sur cette lancée, je te laisse songer à d'autres possibilités, et méditer, méditer sur elles !

Je veux maintenant conclure en te disant que... si tu pleures et que tu es Musulman, soit fort, courage, patience ! ; que ta mémoire ne perd jamais de vue l'exemple des prophètes et des saints, leurs récits qui sont certes destinés à raffermir ton coeur dans l'épreuve !

Tu verras que peu importe ce que tu vis, ils l'ont vécu, en pire ! Et que cela, comme ce fut le cas pour eux, ne doit pas affaiblir ta foi, mais au contraire l'agrandir, la renforcer, car comme eux, si réellement tu places ta confiance en ALLAH, tu seras sauvé et récompensé !

L'épreuve est un test, un test, prévu pour évaluer la sincérité de notre croyance et relation à Dieu...

Le Paradis n'est pas pour ici, mon frère, ma soeur ! Il ne l'est, ici, que pour le mécréant... Le vrai Paradis, pour nous, sera dans l'Au-delà, in cha ALLAH, il faudra le mériter, comme se mérite chaque sou gagné sur Terre à la sueur de notre front, et encore, et encore... Cette comparaison est si faible...

Nous avons beaucoup à vivre et à traverser pour nous forger, nous purifier, nous ennoblir dans la Lumière, et pour nous préparer à être dignes des Jardins d'ALLAH...

Mon frère, ma soeur, sois constant, demande l'aide d'ALLAH pour cela, Il ne t'abandonnera pas, non... Je t'en prie, n'oublie jamais ça ! Ne fais jamais les mauvais choix, ceux qui écartent de la droite voie...
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 06:00

41010

 Voici un lien pour un logiciel mushaf de Médine a télécharger
C'est vraiment super pratique car c'est en toutes les langues.
En espérant que chacune d'entre nous en fasse un bon usage
Puisse Allah ta'ala nous accorder la connaissance et la mise en pratique de Son Noble Livre
Puisse Allah ta'ala nous garder dans la droiture.
Fi amanillah



http://mushaf-services.qurancomplex.gov.sa/?page_id=6
 
il contient :
 
الرئيسة

موسوعة قرآنية إلكترونية متميّزة :

موسوعة إلكترونية شاملة للقرآن الكريم وعلومه ، تقوم على عرض نص القرآن الكريم بالرسم العثماني المطابق لمصحف المدينة النبوية ، اعتماداً على الخط المصحفي الذي تم تطويره للمجمع على نحو خاص ، مع ربط الآيات بالعديد من الخدمات والمعلومات : كالتفسير ، وغريب القرآن ، ومشكل الإعراب ، وأسباب النزول ، وترجمة المعاني إلى ست لغات غير عربية ، مع إمكانية الاستماع إلى التلاوة بأصوات أربعة من كبار قراء المجمع .
 
محرك بحث نصي اشتقاقي فريد :

يتوافر في البرنامج خدمة البحث الاشتقاقي في نصوص القرآن الكريم مع سهولة استعراض نتائج البحث والتنقل بينهما ، وذلك بواسطة محرك بحث متميّز يشتمل على محلل صرفي اشتقاقي عام ، ومحلل صرفي خاص بجذور القرآن الكريم تيح للمستخدم البحث عن أي كلمة أو عبارة في نص القرآن بحثاً بسيطاً أو بجميع مشتقات الجذر ، كما يستخدم محرك البحث المذكور في البحث النصي في كتب التفسير وغيرها من الكتب المدرجة في البرنامج .
 
خدمة متطورة لتحفيظ القرآن الكريم :

يحتوي البرنامج على خدمة التحفيظ ، التي تمكن المستخدم أن يحدّد نطاق الآيات المراد حفظها مع تكرار كل آية عدداً من المرات وتكرار النطاق كله عدداّ من المرات حسب رغبة المستخدم ، مع ترك فاصل زمني للمستخدم ليتلو بنفسه ما يتدرب على حفظه من الآيات .
 
معلومات مفيدة مع كل آية :

في وضع عرض الصفحة الواحدة من المصحف يقوم البرنامج بعرض الخدمات والمعلومات المتعلقة بالآية المختارة في الصفحة المقابلة ، بحيث يمكن الاطلاع على تفسير الآية في خمسة تفاسير مختلفة ، أسباب النزول ومشكّل الإعراب وغير ذلك من الخدمات الأخرى .  
 
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 06:00

http://storage.canalblog.com/94/40/826099/66360267_p.gif

Six heures avant l'écriture des péchés

 

"Si le musulman commet un péché l'ange qui se trouve à son coté gauche prend la plume et la suspend pendand six heures attent qu'il regrette son acte et demande le pardon à Allah. S’il le fait, l’ange jette la plume, mais s’il ne le fait l’ange n’enregistrera qu’un seul péché. "

 

Rapporté par At-Tabarânî dans : "al-mu'djam al-kabîr et authentifié par Cheikh Muhammad Nâsiru-D-Dîn Al-Albânî -rahimahu-l-lâh- dans : as-silsilat al-ahâd

 

 

إن صاحب الشمال ليرفع القلم ست ساعات عن العبد المسلم المخطيء أو المسيء فإن ندم واستغفر الله منها ألقاها وإلا كتب واحدة

( حسن ) 

 

dans as-silsilah as-sahiha hadith numero 1209

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 06:00

Placer sa main droite sous sa joue avant de dormir

 

 

Hafsah - l'Agrément d'Allah sur elle - a dit :

 

«Quand le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui – se couchait, il plaçait sa main droite sous sa joue droite.»

(Rapporté par At-Tabarani et cité dans : "sahïh al-djâmi'", n°4523


Hafsah - l'Agrément d'Allah sur elle - a dit :

 

"Quand le Prophète - Prière et Salut d'Allah sur lui - se couchait, il plaçait sa main droite sous sa joue et disait :

«Maître, protège-moi contre Ton châtiment le jour où Tu ressusciteras Tes serviteurs. -  Allâhumma qînî ‘adhâka yawma tab’athu ‘ibâbâk. »

(Rapporté par Abû Dâwûd et cité dans  "sahîh al-fjâmi'", n°4532).

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 06:00

 

En effet Allah dit :
 
«Respectez vos engagements car on vous en demandera certainement compte»
 
La preuve se trouve également dans le Hadith contenant plusieurs Fawaîd :
 
Et Selon Thàbit, Anas rapporte ceci:
 
«Le Messager d'Allah vint, alors que je jouais avec d'autres enfants. Il nous salua et m'envoya en mission.
Ma mère fut inquiétée de mon retard et me demanda à mon retour à la maison: "Qu'est-ce qui t'a retenu?" .
Je lui dis: «Le Messager d'Allah m'a envoyé faire une mission».
Elle me dit:«Et de quoi s'agissait-il?»
Je lui dis: «C'est un secret».
Elle dit: «Surtout ne dévoile à personne le secret du Messager d'Allah»
Anas dit à Thàbit: «Par Allah, O Thabit ! si j'avais révélé ce secret à quelqu'un d'autre avant toi, je t'en aurais parlé ».

 

Parmi les Fawaîd de ce Récit
 
Ce Hadith est authentique, il est Rapporté par Muslim et Al Boukhàri
 
Ce Hadith prouve le très noble comportement du prophète et sa grande modestie, en effet malgré son rang auprès d'Allah et des créatures, il faisait preuve de modestie en saluant les enfants lorsqu'il passait devant eux, Sheikh Ibn Othaimine dit à ce sujet : " Et qui d'entre nous (de nos jours) salue les enfants (lorsqu'il en croise)".

Ce hadith contient également une Sunnah qui est de saluer celui qu'on croise, même s'il s'agit d'enfants. Car le Salam est une invocation, donc lorsque tu passe le Salam à ton frère en disant "As-salam Allayka" tu invoque également pour lui.

En passant le Salam aux enfants, tu leur apprend une Sunnah et leur enseigne une bonne éducation sur laquelle ils vont grandir. Sache également que tu seras récompensé s'ils mettent en pratique cet enseignement, car à chaque fois que par ta cause des gens pratiquent un bien, tu en es récompensé.
 
Ce Hadith contient la permission d'envoyer un enfant accomplir une mission, cependant il faut que cette enfant soit de confiance, car s'il s'agit d'un enfant s'amusant énormément et trop insouciant, il convient dans ce cas de ne pas compter sur lui.
 
 Le Musulman doit prévenir sa famille lorsqu'il se rend dans un endroit qu'il n'a pas l'habitude d'y aller afin que s'il lui arrive un mal sa famille sache ou il se trouve, tout comme il convient de les prévenir si on risque de rentrer tard afin de ne pas les inquiéter.
 
Il y a dans ce Hadith les mérites d'Anas Ibn Malik, car il était quelqu'un de confiance, qui gardait précieusement ce qu'on lui confiait, il a gardé le secret du prophète même après la mort de celui-ci.

 Il y a dans la phrase : "Par Allah, O Thabit ! Si j'avais révélé ce secret à quelqu'un d'autre avant toi, je t'en aurais parlé" La preuve de l'amour d'Anas pour son élève Thabit, d'ailleurs Thabit a énormément rapporté de son maitre.

Ce Hadith contient également le devoir fait au Musulman de garder les secrets des autres et de ne pas les divulguer.
Le Musulman est appelé à être un confident fiable, car il s'agit du comportement des meilleurs parmi les croyants.
 
Ainsi, tout comme tu aimerais que les gens gardent tes secrets, il convient de garder les leurs. Tout comme tu n'aimerais pas voir tes secrets dévoilés, ne dévoilent donc pas ceux des autres. Sache qu'en divulguant les secrets des gens Allah peut te punir en divulguant les tiens aux autres.
 
Pour inciter l'homme à garder les secrets certains ont dit:
Creuse un trou (ou une tombe) dans ton cœur pour y enfouir les secrets qu'on te confie.
 
Conservé un secret est parfois difficile, c'est pour cette raison que certains ont dit :
Il est plus difficile de garder un secret qu'une forte somme d'argent.
 
Garder les secrets exige une patience considérable, c'est pour cette raison que d'autres ont dit :
Celui qui patiente en gardant les secrets des gens et en ne les dévoilant même pas à son meilleur ami (ou sa femme) est le plus patient des hommes.
 
Il a également été dit :
Les cœurs sont des coffres-forts, dans lesquels on y conserve les secrets

Des Hadiths et versets démontrent l'obligation fait au musulman de conserver les dépôts [Amana] qu'on lui confie, sache donc que le secret fait partie de ce qu'on appel dépôts [Amana], c'est pour cette raison que certains ont dit :
" Lorsqu'un homme te confie un secret, il te confie une Amanat".

 

Qu'est ce qu'un secret ?

 

Sheikh Othaimine explique que c'est par exemple : Ce qu'un frère te confie et te demande de ne pas le dévoiler aux gens. C'est aussi ce qu'une personne te confie en prenant soin que personne ne puisse entendre votre discussion, le secret c'est aussi ce qu'une personne te confie et dont elle craint que les gens le sache, ou aurait honte si les gens venaient à savoir etc...

Lorsque tu poses une question à quelqu'un, et qu'il te répond "C'est un secret, je ne peux te le dire" il ne te convient pas de chercher en savoir plus, notamment en insistant pour que cette personne te raconte ce secret.
Méfie-toi de ceux qui te racontent les secrets des autres,
Car il est possible qu'ils racontent les tiens aux autres.

 Il y a dans ce Hadith, la preuve de l'excellente éducation qu'Umm Souleym donna à son fils Anas, en effet elle donna raison à son fils, et lui demanda de bien garder ce secret et l'encouragea donc à ne pas le dévoiler.

Ce Hadith contient également la preuve que préserver les secrets de ses frères et ne pas les divulguer fait partie des nobles caractères et du Adab Islamique. Ceci signifie que l'époux n'a pas le droit de dévoiler à son épouse les secrets que des frères lui auraient confié et vice-versa.

La violation de l'honneur des autres etc... à conduit certaines personnes à déclarer "Les Chiens sont devenues préférable à beaucoup d'entre les Humains"
(1)

Car ils estiment qu'un chien est fidèle (à celui qui se montre bienfaisant envers lui) et pourrait se sacrifier en versant son sang et en donnant sa vie pour défendre son maitre, alors que de nos jours il devient difficile de trouver des gens de confiance, beaucoup d'hommes passent leurs temps à violer l'honneur des autres, à comploter contre eux, à parler derrière leur dos, à les tromper, à les trahir, à traquer leurs défauts et à dévoiler leurs secrets Wallahu l-Musta'ane.

(1) Je fais référence ici au livre intitulé «Tafdhuil l-Kilab 'Ala Kathir Min Man Labissa At-thiyab (La preférabilité des Chiens à beaucoup d'entre ceux qui portent des Habits (cad les humains)» du savant Abu Bakr Ibn l-Marzoubane (mort en 309H), tout comme son titre ce livre est 'Ajib. L'auteur à écrit ce livre lorsqu'il a remarqué que de nombreuses personnes commençaient à violer l'honneur des gens et qu'il devenait difficile de trouver un véritable ami.
copié de fourqane.fr
Partager cet article
Repost0