Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 05:00

                              http://library.thinkquest.org/09jan-oracle-n-001/02045/files/bismillah.gif

La mort, surtout quand on est jeune, nous vient rarement à l'esprit. Pourquoi l'être humain évite d'y penser???

La mort, surtout quand on est jeune, nous vient rarement à l'esprit. Pourquoi l'être humain évite d'y penser???

Dis: "La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez.” (Sourate al-Jumua: 8)


Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables... (Sourate an-Nisa: 78)
Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 05:00
Un beau rappel
Ibn al Qayyim -rahimahullâh-, "le médecin des coeurs" a dit (Al Fawâ-id, n°69: le coeur dur et le coeur limpide):

 

 

 

إذا أراد الله بعبد خيرا جعله معترفا بذنبه ممسكا عن ذنب غيره، جوادا بما عنده، زاهداً فيما عند غيره، محتملا لأذى غيره، وإن أراد به شرا عكس ذلك‏

 

"Lorsque Allah veut un bien pour un serviteur, Il lui fait reconnaître ses péchés, le détourne des péchés d'autrui, le rend généreux envers les autres, lui permet de se passer de leur aide, et lui permet de supporter les manquements des gens à son égard ...

 

Lorsqu'Il lui veut du mal, Il agit de façon contraire."

 

Qu'Allah nous fasse don de la noblesse de l'âme et d'un coeur tendre ...
Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 10:32
                                    La Prière en son heure
                                   les heure des prieres son important
  Quant à celui qui sans raison valable n'a pas accomplit la prière à l'heure doit-il la rattraper ? Et dans le cas où il l’a rattrape, sa prière est-elle acceptée ?

Les savants ont divergés concernant le cas de cet individu, néamoins nous pouvons regrouper leur paroles en trois avis :
barre2
1-Ceux qui affirment que celui qui n'accomplit pas la pière à l'heure sans raison valable, sort de l'islam, c'est à dire qu'il devient mécreant (Qu'Allah nous en préserve).

Ceci est l'avis de beaucoup de savants de nos jours, parmi eux Cheikh Ibn Baz, , Cheikh Moqbil, L'ancienne commission permannente des recherches scientifiques et de l'Ifta etc...

barre2
2- Un groupe parmi les salafs affirment que Celui qui intentionnellement abandonne la prière jusqu'à ce que son temps se termine ne peut jamais la rattrapper. Afin de compenser son méfait cette personne devra dans un premier temps se repentir sincèrement à Allah et ensuite augmenter les demandes de pardon ainsi que les prières surérogatoires.

Ceci est l'avis de Hassan Al Basri, de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya, d'Ibn Qayoum Al Jawziya, d'Ibn Hazm, parmi les contemporains Ibn Salih Al Ba
am, Cheikh Al Albani, Cheikh Otheimine est d'autres
sont de cet avis.
barre2
3- Ceux qui affirment que cette personne ne sort pas de l'islam mais que par contre à commis un grand péché, et qu'elle est dans l'obligation de rattraper cette prière manquée.

Il s’agit de l’avis d’Abou Hanifa, Malik et Chafi’, Ibn Abdelbar a aussi opté pour cet avis
.
Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 05:15

Le Prophète Salla-llah allahi wa salam et la musique

 musique.jpg

Selon un rapport d’ibn Al-Athîr, le Messager d’Allah Salla-llah allahi wa salam dit : « Je n’ai songé que dans deux cas, à ce que faisaient les gens de l’époque anté-islamique, mais Allah m’empêchait toujours de parvenir à ces fins. Ensuite, je ne cessais de songer à Allah jusqu’au moment où il me fit l’honneur de me confier Son message.

 

Pour le premier cas, je dis, une nuit, au jeune homme avec lequel je gardais les moutons au dessus de la Mecque : «Ah ! Si seulement tu me surveillais mes moutons pour me permettre d’aller à la Mecque veiller comme les autres jeunes ! ». Celui-ci accepta. Alors je me mis en route.

Juste à l’entrée de la Mecque, j’entendis une flûte. « Qu’est ce que c’est ? » demandais-je. On me répondit : «C’est le mariage de tel homme avec telle femme ». Alors je me mis assis pour écouter mais Allah me poussa au sommeil et ce fut la chaleur des rayons du soleil qui, le lendemain, me réveilla. Ainsi, retournais-je à mon compagnon.

Celui-ci m’interrogea sur la veillée et je lui racontai ce qui s’était passé.

 

A propos du second cas, il m’arriva dans une autre nuit, de vouloir faire la même chose mais, une fois à la Mecque, le même sommeil me reprit, après quoi je n’ai plus songé au mal et au perfide ».  

 

Source : Ar-Raheeq Al-Makhtoum (le Nectar Cacheté) p93-94

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:08
                                                             http://www.islam-2012-newworldorder.com/fr/intro/bismillah.jpg
Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 11:33

          

Voici une question posée à Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

Question :
Est-il permis aux hommes de porter des anneaux, des bracelets et des boucles d'oreilles ? Certains disent que cela est permis parce que Quraych le faisait à l'époque païenne.

                          


Réponse :
Louange à Allah

Premièrement, le port d'anneaux, des bracelets et des boucles d'oreille fait partie de la parure féminine. Ibn Abbas (P.A.a) a dit :

« Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a maudit les hommes qui cherchent à ressembler aux femmes et les femmes qui cherchent à ressembler aux hommes »

(rapporté par al-Boukhari, 5435)

Abou Hourayra a dit :

« Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a maudit l'homme qui porte une tenue féminine et la femme qui porte une tenue masculine »

(rapporté par Abou Dawoud dans ses Sunan : chapitre sur l'habillement, section : l'habillement féminin).

Cela étant, il n'est pas permis à l'homme de porter des boucles d'oreilles, des anneaux aux oreilles ou au nez. Prétendre que les membres de la tribu Quraych observaient cette pratique doit être appuyé sur une preuve ... Où est cette preuve ?

Deuxièmement, à supposer que les membres de cette tribu aient observé cette pratique, l'Islam a interdit à l'homme de porter les parures féminines et de chercher à ressembler à la femme comme cela a été indiqué dans les hadith susmentionnés. Et l'on doit se référer aux enseignements de la charia non à la pratique de Quraych ou à celle d'autres.

Troisièmement, les bijoux féminins connus chez les Quraych et les autres comprenaient les boucles d'oreilles, les bracelets portés aux poignets et les chaînes portées aux pieds et les grands bracelets portés au-dessus de la coude. Il s'agit de rappeler que ces choses étaient connues des femmes jadis.

Quatrièmement, en matière de bijoux, la charia a appris aux hommes à se contenter du port d'une bague en argent. En effet, il a été rapporté d'après

Ibn Omar (P.A.a) que le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) avait acquis une bague en argent et les gens en avaient fait de même »

(rapporté par al-Boukhari, 5417).

La charia a autorisé les hommes en cas de besoin à utiliser de l'or et de l'argent dans les dents de substitution, pour le nez et ailleurs...

Cinquièmement, les musulmans qui portent des anneaux ne le font que pour imiter les infidèles. Cette pratique est connue chez eux ces jours-ci comme une des facettes de la mode : ils mettent des bijoux aux oreilles, au nez, aux lèvres, à la joue, dans un coin du visage et dans d'autres régions du corps. A ce propos, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

« quiconque cherche à ressembler à des gens leur est assimilable »

(rapporté par Abou Dawoud dans ses Sunan : chapitre sur l'habillement : section : vêtements voyants)

Celui qui a adopté cette pratique doit se repentir devant Allah, cesser de mener une fausse dispute et se distinguer dans sa personnalité et sa manière de s'habiller conformément à ce que la charia nous a donnés dans ce sens. Allah est celui qui guide dans le droit chemin
Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 17:23

Lecons tirées des "Lecons importantes pour toute la communauté" de cheykh ibn Baz –RahimahouAllah-(Ad-Dourous el mouhimma)

 

LES CONDITIONS DE L’ABLUTION

 

 

Différence en el wudhu et el wadho :

 

Wadho : c’est l’eau qu’on utilise pour faire les ablutions

Wudhu : c’est l’action de se purifier (faire les ablutions)

 

 

10 conditions :

 

1/  Etre musulman.

 

2/  Avoir la raison ou l’esprit sain.

 

3/  Le discernement.

 

4/  L’intention.

              Car l’intention est une conditions dans toutes les adorations mais on ne la prononce pas car le fait de la prononcer est une bida’a (innovation).

 

5/  Le respect de sa prescription.

              C'est-à-dire, ne pas avoir l’intention de l’interrompre jusqu’à ce que le fidèle soit purifié.

 

6/  L’arrêt de l’élément nécessite l’ablution.

Exemple : si une personne fait ses besoins, elle ne peut commencer el wudhu qu'une fois ses besoins terminés.

 

7/  Le nettoyage des parties intimes.

              On ne lave les parties intimes que si on a fait ses besoins.

 

8/  La pureté de l’eau qui doit être permise.

              Il faut que l’eau soit pure, elle devient impure que si elle a été touchée par une impureté et on peut le voir par le changement de sa couleur, de son odeur ou de son goût. A l’origine toute eau est pure jusqu’à preuve du contraire de son impureté. L’eau doit être permise donc si l’eau est volée on ne peut faire nos ablutions avec.

 

9/  L’élimination de tout ce qui empêche le contact de l’eau avec la peau.

 

10/  L’arrivée de l’heure de la prière pour celui qui a des dégagements fréquents.

 

LES OBLIGATIONS DE L’ABLUTION

6 Obligations :

 

  1 Laver le visage avec inspiration et expiration de l’eau (le nez et la bouche en même temps).

 

Pour le nez l’inspiration se fait de la main droite et l’expiration de la gauche. Il est sunna d’utiliser la même eau pour le nez et la bouche.

 

2 Laver les mains jusqu’aux coudes.

 

3 Passer les mains mouillées sur la tête et les oreilles.

 

            Ø On utilise la même eau pour effectuée les 2.

 

4 Laver les pieds jusqu’aux chevilles.

 

5  L’ordre.

 

6 La consécution.

 

            C'est-à-dire, on ne doit pas laisser le temps à une partie de sécher et continuer les ablutions.

 

 

LES FACTEURS ABROGATIFS DE L’ABLUTION

 

Ils sont au nombre de 6 :

 

 

1/ Les sécrétions et dégagements des parties intimes (que ce soit urine, selle, gaz, pertes blanches de la femme, menstrues, lochies, etc).

 

Elmadhi : Sorte d’eau ou de liquide blanc et visqueuse qui sort avec une envie contrairement au mani (sperme)(pour l’homme ou la femme, el mani n’est pas impure mais on doit refaire les grandes ablutions) dans ce cas on lave juste les parties et on refait el wudhu.

 

Elwadi : C’est un liquide blanc et épais qui sort après l’urine, on doit refaire el wudhu tout en lavant ses parties intimes.

 

2/ L’impureté dégagée du corps

 

Si tout ce qui a été cité précédemment sort d’une autre partie du corps que les parties intimes, il faut refaire el wudhu

Si le sang sort d’une autre partie du corps cela n’annule pas el wudhu

 

 

3/ L’absence de l’esprit (par le sommeil ou autre)

 

Il y a 2 formes d’absence d’esprit :

 

1) Le fait de perdre complètement la raison.

2) Celui qui perd la raison temporairement par une cause comme le sommeil ou l’évanouissement...

 

Quand est ce que le sommeil entraîne l’annulation de l’ablution ??

 

Le sommeil annule el wudhu lorsque le sommeil est profond car on peut perdre el wudhu pendant le sommeil.

Par contre, si une personne somnole pendant la prière ou en dehors de la prière mais reste consciente de ce qui lui arrive, là ses ablutions ne sont pas annulées et ceci quelque soit sa position.

(Source Charh zade al mousstakna’de Cheikh Otheymin (rahimahou Allah)

 

4/ Le fait de toucher ses parties intimes directement par la main.

 

Les Savants ont divergés à ce sujet, certains disent que ça annule el wudhu suivant le hadith :

 

« Celui qui touche ses parties intimes qu’il refasse el wudhu »

 

D’autres disent que cela n’annule pas les ablutions suivant le hadith sur celui qui s’est touché ses parties intimes pendant la salat et le Prophète ( ) a dit : « non car c’est une partie de son corps ».

 

D’autres disent si il les touche avec une envie cela annule el wudhu mais si il n’y a pas d’envie cela n’annule pas.

 

L’avis le plus fort est celui de Cheikh El Islam ibn Taymiyya (rahimahou Allah) : « C’est conseillé mais pas obligatoire ».

 

Donc il dit que si il a touché ses parties intimes, il vaut mieux refaire el wudhu mais c’est pas obligatoire c’est une recommandation.

 

5/ Le fait de consommer la viande de chameau

Le Prophète ( ) l’a cité dans un hadith rapporté par Muslim

 

6/ L’apostasie de l’Islam

 

Le koufr (la mécréance) annule toutes les œuvres.

 

La majeure partie des Savants affirment que laver le mort annule pas les ablutions, mais si la main du laveur touche le sexe du mort il doit refaire el wudhu.

Le fait de toucher le corps d’une femme n’annule pas l’ablution que ce soit avec désir ou non à moins que ce soit accompagné de sécrétions.

Dalil (preuve) : Sourate nissa « aw lamastoun annisaaa-a » Verset 43

 

1ère Fa-ida (leçon que l'on tire de cela): Si une personne doute concernant el wudhu, la personne reste sur son dernier souvenir dans ce cas on considère qu’elle a toujours ses ablutions et dans l’autre cas si une personne qui a pour dernier souvenir qu’il n’a pas el wudhu dans ce cas là, il doit le refaire car la certitude était qu’il n’avait pas el wudhu.

 

2ème Fa-ida : Concernant la personne qui perd souvent el wudhu, elle doit attendre l’entrée de l’heure de la salat, il doit asperger ses habits à l’intérieur d’eau et même s’il reperd el wudhu ce n’est pas grave.

 

3ème Fa-ida : Concernant la personne qui a beaucoup de doute, c'est-à-dire trop fréquent, elle ne doit pas en tenir compte.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 15:22

DESCRIPTION PHYSIQUE

DU PROPHÈTE Salla-llah allahi wa salam

 


bismillahmohammed

 

Cet homme est le meilleur des hommes, c'est le Prophète Mohammed Salla-llah allahi wa salam, le sceau des prophètes, celui qui scelle l'envoie des prophètes. En effet, nous savons qu'il n'y a pas eu et qu'il n'y aura plus de prophètes après lui Salla-llah allahi wa salam.

Que nous a-t-il été rapporté au sujet du Prophète Mohammed Salla-llah allahi wa salam ?

 

Anas radhiallahuanhu dit : “Je n'ai jamais touché (une chose) plus douce que la paume du Prophète, même la soie et le brocart. Et jamais je n'ai senti un rih (= odeur) -ou un 'arf (= bonne odeur)- plus agréable que le rih -ou le 'arf- du Prophète Salla-llah allahi wa salam.” (Bukhâri n°3561)

 

D'après ibn 'Abbâs radhiallahuanhu, le Messager de Dieu Salla-llah allahi wa salam laissait tomber les cheveux (sur le front) alors que les Associants les rejetaient de chaque côté de la tête. Quant aux gens du Livre, ils laissaient (aussi) tomber les cheveux (sur le front) ; le Messager de Dieu aimait avoir les mêmes (habitudes) qu'eux tant qu'il n'avait pas encore reçu l'ordre de faire autrement. Pourtant, il finit par laisser ses cheveux rejetés de chaque côté de sa tête.) (Bukhâri n°3558)

 

Al-Hakam dit : “J'ai entendu Abu Juhayfa dire : “Le Messager d'Allah Salla-llah allahi wa salam se rendit pendant la canicule à al-Bathâ' [où] il fit des ablutions mineures puis pria deux rak'a pour le dhour et ensuite deux autre rak'a pour le 'asr, il y avait devant lui une pique.”" Chu'ba : 'Awn rapporta de son père, Abu Juhayfa, [ce rajout] : “Il y avait des femmes qui passaient derrière la pique… Les présents se levaient et lui prenaient ses mains en se les passant sur le visage. Moi aussi, je lui pris la main et je la mis sur mon visage ; elle était plus fraîche que la neige et plus parfumée que le musc.” Bukhâri n° 3553

 

“Il était blanc et ses cheveux étaient noir-blanchâtre” (hadith n°3544, “La Noble Nature (des Compagnons)” dans le Sahiih d'Al Bukhâry, volume V, page 30)

 

Il avait “quelques poils blancs au dessus de sa lèvre inférieure, à la mouche” (n°3545)

 

Il “était de taille moyenne et avait les épaules larges. Ses cheveux atteignaient le lobe de ses oreilles” (…) (n°3551)

 

“Interrogé si le visage du Prophète Salla-llah allahi wa salam était comme l'épée … (…) “Non, il était plutôt comme la lune…” ” (n°3552)

 

D'après 'Uqba ibn al-Hârith, Abu Bakr radhiallahuanhu fit la prière du asr puis sortit en marchant. Il vit al-Hassan qui était en train de jouer avec des enfants. Il le porta sur ses épaules et dit : “Que mon père soit sacrifié pour lui ! Il ressemble au Prophète pas à 'Ali.” Quant à 'Ali, [qui était présent], il ne faisait que sourire. Boukhâri n° 3542

 

Rabî'a ibn Abu 'Abd-ur-Rahmân radhiallahuanhu dit : “j'ai entendu 'Anas décrire le Prophète Salla-llah allahi wa salam en disant : “Il avait une taille moyenne : Il n'était ni grand ni petit. Il avait un teint blanc-rougeâtre, c'est à dire qu'il n'était ni trop blanc ni trop brun. Ses cheveux n'étaient ni frisés ni lisses. Il reçut la Révélation à l'âge de quarante ans et resta à la recevoir à la Mecque durant dix ; à Médine, il y resta dix ans. A sa mort, il n'y avait même pas vingt poils blancs dans ses cheveux et dans sa barbe.” “J'ai eu l'occasion de voir quelques-uns de ses poils mais ils étaient rouges. On m'expliqua alors que cela était dû au baume.” Boukhâri n° 3547

 

Abu Ishâq radhiallahuanhu dit : “J'ai entendu al-Barâ' dire : Le Messager d'Allah avait le plus beau des visages et la meilleure stature ; Il n'était ni trop grand de taille ni petit.”" Boukhâri n° 3549

 

Qatâda radhiallahuanhu dit : “j'ai interrogé Anas si le Prophète Salla-llah allahi wa salam se teignait les cheveux et il m'a répondu en disant : “Non, [d'ailleurs] il n'avait que quelques [poils blancs] sur les tempes”". Bukhâri 3550.

 

Al-Barâ ibn 'Âzib radhiallahuanhu dit : Le Prophète était de taille moyenne et avait les épaules larges. Ses cheveux atteignaient le lobe de ses oreilles… Je le vis une fois portant une tunique rouge et je n'ai jamais vu d'aussi beau…” Yûsuf ibn Abu Ishâq rapporte de son père [ce rajout] : [ses cheveux atteignaient le lobe de ses oreilles, voire] jusqu'à ses épaules. Bukhâri n° 3551

 

Abd Allâh ibn Ka'b radhiallahuanhu dit : “J'ai entendu Ka'b ibn Mâlik, après s'être absenté de l'expédition de Tabûk, dire : “… Et lorsque j'ai salué le Messager d'Allah Salla-llah allahi wa salam au moment où son visage rayonnait de joie… Quand le Messager d'Allah était joyeux son visage rayonnait comme la lune ; nous savions bien cela.”" Bukhâri n° 3556

 

Ali radhiallahuanhu disait : “Le Messager d'Allah n'était ni longiligne ni trop court et avait les paumes et les pieds épais; sa tête était grosse et ses articulations imposantes. Les poils qui descendaient de sa poitrine à son nombril formaient une longue ligne. Quand il marchait, il s'inclinait vers le devant comme s'il descendait d'une pente; je n'ai vu ni avant lui ni après lui un homme comme lui”. (At-Tirmidhi n°3570 et qualifié par lui de beau et authentique)

 

Rabi'a Ibn Abi Abd Rahman a dit : “J'ai entendu Anas Ibn Malik décrire le Prophète Salla-llah allahi wa salam en ces termes : “Il était un homme d'une taille moyenne : ni longiligne, ni trop court ; sa peau affichait une couleur qui n'était ni d'une blancheur éclatante ni brune; sa chevelure n'était ni crépue ni outrancièrement longue”". (Al-Boukhari n°3354, Moulim n°2338)

 

Qatada dit avoir interrogé Anas Ibn Malick radhiallahuanhu à propos des cheveux du Messager d'Allâh Salla-llah allahi wa salam… Anas lui a dit : “Les cheveux du Messager d'Allâh Salla-llah allahi wa salam n'étaient pas crépus, mais droits et assez longs pour atteindre ses oreilles et son cou”. (Al-Boukhari n°5565 et Mouslim n°2337)

 

Selon une version : “ses cheveux frappaient ses épaules”. (Al-Boukhari n°5563 et Mouslim n°2338)

 

D'après al-Bara Ibn al-Azib radhiallahuanhu : “Le Prophète Salla-llah allahi wa salam était de taille moyenne et avait les épaules larges et une chevelure qui atteignait ses oreilles. Je l'ai vu portant un habit rouge dont je n'avais pas vu de plus beau”. (Al-Boukhari n°3358 et Mouslim n°2337)

 

Al-Bara Ibn Azib radhiallahuanhu dit : “Le Messager d'Allâh Salla-llah allahi wa salam avait de larges épaules et une abondante chevelure et portait un complet rouge. En fait, je n'ai jamais vu un homme plus beau que lui”. (Mouslim n°2338)

 

D'après Jâbir radhiallahuanhu, le Prophète Salla-llah allahi wa salam avait une barbe très touffue. (Mouslim)

 

Jâbir Ibn Samrata radhiallahuanhu dit : “Le Messager d'Allâh Salla-llah allahi wa salam avait une large bouche, de vastes yeux et des chevilles plutôt minces”. (Mouslim n°2339)

 

Oum Hani radhiallahuanha a dit : “Le Prophète Salla-llah allahi wa salam arriva à La Mecque les cheveux divisés en quatre grosses tresses”. (At-Tirmidhi n°1781, Abou Dawoud n°4191, et Ibn Mâja n°3631 qui ajoute : “Elle entend des bandes de cheveux”)
Partager cet article
Repost0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 13:47

un rappel important et pleins de bienfaits insha Allah!

 

 

Cinq sounnan à pratiquer à l'écoute de l'appel à la prière
appel.jpg
Louanges à Allah, Seigneur des Mondes,
Mes frères et les soeurs,
Cet adhan qui invite aux cinq prières, qui pénètre tes oreilles et  entre dans ton coeur,
Que dis-tu lorsque tu l'entends ?


Sais-tu ce que disait le Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem, au moment de l'adhan ?
Veux-tu savoir ce qu'il nous est commandé de dire en entendant le mouadhin ?
Ce sont quelques mots qui ont une grande récompense.
Notre mère Aïcha, radhiallahou 'anha, a dit :
"Il fait partie des privations que l'homme entende le mouadhin et qu'ensuite il ne le suive pas."
Ibnou el Qayim, rahimahoullah, a dit : Cinq sounnan à pratiquer à l'écoute de l'appel à la prière.

La première : Répondre au mouadhin.

La preuve en est la parole du Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem :
"Lorsque le mouadhin dit "Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand" et que l'un d'entre vous repète aprés lui "Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand". Puis, le mouadhin dit "J'atteste qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehord d'Allah", il (l'un d'entre vous) repète "J'atteste qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehord d'Allah". Puis le mouadhin dit "J'atteste que Mouhammad est le messager d'Allah", il repète "J'atteste que Mouhammad est le messager d'Allah". Puis le mouadhin dit "Venez à la prière" et il prononce après lui "Il n'y a de force ni de puissance que par Allah". Puis le mouadhin dit "Venez au succés" et il prononce après lui "Il n'y a de force ni de puissance que par Allah". Puis le mouadhin dit "Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand" et il repète "Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand". Puis le mouadhin dit "Il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehors d'Allah" et il repète de tout coeur" Il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehors d'Allah". Il entrera au Paradis." Rapporté par Mouslim.

La deuxième : La prière sur le Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem.

La preuve est la parole du Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem :
"Lorsque vous entendez le mouadhin, repetez ce qu'il dit, puis priez sur moi, car celui qui prie sur moi Allah priera sur lui dis fois." Rapporté par Mouslim.

La troisième : La demande à Allah le Trés Haut d'el Wassila pour le Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem.

La preuve est la parole du Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem :
"Lorsque vous entendez le mouadhin, repetez ce qu'il dit, puis priez sur moi, car celui qui prie sur moi Allah priera sur lui dis fois, puis demandez à Allah pour moi el Wassila (la place imminente) car c'est un degrés au Paradis qui ne revient qu'à un seul serviteur parmi les serviteurs d'Allah et j'e souhaite être celui là. Et celui qui demandera pour moi el Wassila il benefiera de mon intercession." Rapporté par Mouslim.
Et la parole du Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem :
"Lorsqu'il entend l'appel à la prière qu'il dise : "Oh Allah Seigneur de cet appel parfait et de cette prière qu'on accomplie accorde à Mouhammad el Wassila et le merite et accorde lui la place louée que tu as promise." Celui qui dit cela benefiera de mon intercession le Jour du Jugement."
Rapporté par Al Boukhari.

La quatrième : La parole : "J'agrée Allah comme Seigneur, l'Islam comme religion et Mouhammad, sallallahou 'alayhi wa sallem, comme Messager.

La preuve en est la parole du Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem :
" Celui qui, lorsqu'il entend le mouadhin dit : "J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah, le Seul sans associé, et j'atteste que Mouhammad est Son serviteur et messager, j'agrée Allah comme Seigneur, l'Islam comme religion et Mouhammad, sallallahou 'alayhi wa sallem, comme messager." Allah lui pardonne ses péchés. Rapporté par Mouslim.

La cinquième : Implorer Allah pour soi même librement.

La preuve est dans le recueil d'abi Dawoud, d'aprés 'Abdilleh bni 'Amrou qui a dit au Messager d'Allah, sallallahou 'alayhi wa sallem :
"Certes ceux qui appellent à la prière sont mieux que nous." Et le Messager d'Allah, sallallahou 'alayhi wa sallem, a dit : " Dit ce qu'ils disent, et quand tu as terminé, demande, il te sera accordé."
Et dans le recueil d'At Tirmidhi, d'aprés Anas, le Prophète, sallallahou 'alayhi wa sallem, a dit :
"L'invocation entre l'adhan et l'iquamah n'est pas rejetée."

Allons vers ces sounnan ! Pratiquons les, invitons les gens à les pratiquer et propageons les. Et soyons parmi ceux qui suivent le Prophète en toute verité !

Source : Al Wabil as Sayyib d'Ibn al Qayyim, page 141
Notes : Al iqhamah est le deuxième appel à la prière, plus bref que le premier et qui survient quelques minutes après celui ci.
Partager cet article
Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 13:29
voici un rappel qu a poste une soeur en egypte dans le forum de soeur franco egyptiennes, car tout a fait vrai qu allah nous guide, le comportement de certaines de nos soeurs, est vraiment a revoir, et je voulais le partager avec vous, mes cheres soeurs fillah

le-jardin-des-croyantes-copie-1.gif
J'ai écrit ce titre en objet pour surtout attirer votre attention (j'vous cache pas aussi que sa me pèse le comportement de certaines soeurs vous comprendrez pourquoi quand vous lirez la suite...) car il faut absolument que vous lisiez cette forte nassiha qui est un grand rappel pour nous toutes soubhanAllah ! Le manque de hikma et de taqwa akhawaties... TaquouLlâh 



Le prophète alayhi salat wa salam a dit "Tout croyant doit aimer le croyant" 
Pour trouver la douceur de la foi, il faut:
-Aimer Allah et Son Messager
-Aimer la personne en Allah

Allah a dit " OU SONT CEUX QUI S'AIMENT POUR ALLAH?"
On aime le croyant car il s'est soumis à Allah et tu aimes ce qu'Allah aime.
Allah a rendu obligatoire son amour pour ceux qui se visitent, se réunissent et s'aiment pour Allah azza wajal.

Si tu veux faire revivre une sunna.Dis à ta soeur "Certes, je t'aime en Allah"
Celui qui aime son frère qui le lui dise, lui informe de cela.
Hadith:"Vous ne rentrerez pas au paradis jusqu'à ce que vous croyez et vous ne croirez pas jusqu'à ce que vous vous aimiez."

Et Ta soeur filah a choisi de délaisser la dounia, le kufr, le chirk et a choisi la sunna auquel elle se campronne et toi dès qu'elle va faire une erreur que ce soit dans ses actes ou ses paroles, toi tu viens tu l'opprimes, tu l'affiches devant tout le monde, tu ne respectes même pas les conditions de la nassiha, ou tu l'insultes.La Hawla wa la quwata ila bilah.Et on pretend suivre le coran, la sunna et les pieux prédecesseurs.Et pourtant, ce comportement devenu à la mode aujourd'hui n'est pas sunna.

Est ce comme cela que l'on prépare ?
- sa rencontre avec Allah 
- sa demeure dans l'au délà 
- sa tombe

L'injustice est une source de ténebres le jour du jugement dernier.

Une femme ne rentrera pas au paradis juste parce qu' elle n'a pas donné du lait à un chat.Ne te souviens donc tu pas de cette histoire ma soeur qui a fait le tour de nos moquées?.Elle a donc opprimé un chat et Allah en a tenu compte car l'invocation de l'opprimé est accepté tout comme celle du mécréant(référence Livre de la Sincérité de Cheikh Hocine El Awaicha),Soubhan'Allah.
Ainsi le paradis lui a été refusé.Allah a dit"N'est ce pas lui qui répond à l'angoissé quand Il l'invoque?"(s.Enneml v.62)Et combien d'entre nous avons boycotté des soeurs en les médisant, les calomniant, les mettant à l'écart, ternissant ainsi leur réputation et portant atteinte à leur honneur, rentrant dans des polémiques inutiles.Sais tu ce que la soeur, a ressenti face à tes propos blessants, sais-tu si elle n'en pleure pas la nuit, sais-tu si elle n'invoque pas déjà Allah contre toi dans sa prière?Regardez soubhan'Allah même le chat a des droits sur toi, même la fourmi que tu ne vois pas à des droits sur toi, alors TA SOEUR en islam combien de droits a t-elle sur toi?

L'honneur du musulman est sacré devant Allah Azza wa jal.
Il n'y a pas une chose plus lourde dans la balance que le bon comportement.Rencontre donc ta soeur avec un visage radieux.Et qui est notre exemple? Qui est pour nous le meilleur exemple, le Prophète alayhi salat wa salam et il a dit "Répandez le salam entre vous"( que tu connaisses ou pas ta soeur).
1 bonne parole est une bonne çadaqa(aumône).
Connais tu un seul récit un seul hadith ou un seul verset qui le décrit comme étant un homme au visage fermé, ne répendant pas le salam entre musulmans, ne cherchant pas à trouver des excuses à ses frères en islam, ne s'efforcant pas de reconcilier les gens entre eux?Et le Messager alayhi salat wa salam nous dit dans un hadith"Certes, j'ai été envoyé pour compléter les nobles caractères".
Et de surcrois que voit-on à notre époque, dans la rue, dans les mosquées, dans les marchés, au travail,soubhanAllah des visages fermés.Des soeurs en djilbeb ne passant pas le salam aux soeurs en khimar(=petit voile descendant au niveau de la poitrine), ou tiens carrément des soeurs en citar ne passant pas le salam à sa soeur en djilbeb ou pire des soeurs en djilbeb noir méprisant celles vêtues en beige, kaki, gris... parce que couleurs = pas sunna.Non mais il faut réagir soubhanAllah.Tu sais même pas qui de toi ou de ta soeur est mieux devant Allah ou si cela fait peut être que deux jours qu'elle porte le voile Allahou Alhem ou alors si ses parents ne la battent pas chaque soir pour qu'elle enlève son voile.
L'orgueil est pour Allah et non pas pour ses créatures et entre ses serviteurs,il consiste à deux choses:

-Ne pas accepter la vérité
-Mépriser autrui

De même, il y a un hadith celebre qui dit"Celui qui a un poids d'atôme d'orgueil ne rentrera pas aux paradis."Alors cela incombe à chacune de nous de faire une remise en question chaque jour comme nous la suggérée le prophète alayhi salat wa salat, lorsqu'il dit"l'homme intelligent est celui qui pense à la mort et se remet en question chaque jour"
C'est clair sans un bon comportement, tu n'es rien.Et la religion ce n'est pas médire ni calomnier.La religion c'est le conseil.Alors si tu vois ta soeur qui fait une erreur, tu dois patienter et lui faire nassiha(la conseiller) avec bien sur la sagesse, et la bonne exhortation loin des regards se réjouissant de ses erreurs car se réjouir des erreurs des autres ne fait que nous même nous conforter dans nos erreurs:l'erreur de ne pas se regarder soi même avant de regarder les autres.

Et pour conclure dans ce rappel mes soeurs qui j'espère par Allah nous remettra toutes en question, car le Rappel profite au croyant "Nul n'est croyant que lorsqu'il aime pour son frère, ce qu'il aime pour lui aime" et que "Celui qui croit en Allah et au Jour dernier, qu'il dise du bien ou se taise et enfin le prophète alayhi salat wa salam a dit un hadith que j'aime beaucoup et qui illustre parfaitement le sujet" Certes le plus perdant est celui qui a prié, adoré Allah mais il a humilié, il a opprimé un tel et il a insulté un tel, on prendra alors ses hassanates jusqu'à ce qu'il n'en ait plus une seule" et un poète a dit "Ce que tu fais te seras fait", alors mes soeurs remettons nous toutes en question, souvenons nous à qui nous avons pu faire du mal, repentissons nous sur nos tapis de prières et pour ta soeur en Islam abaissons l'aile de l'humilité et demande lui pardon cela vaut mieux pour toi si tu crains Allah.Notre prophète alayhi salat wa salam"Les croyants sont humbles pour les autres croyants".Alors qu'attends-tu pour decrocher ton telephone, et pour renouer les liens avec ta soeur et lui dire: "Certes, ma soeur, JE T'AIME POUR ALLAH AZZA WA JAL".Reste à méditer.

Qu'Allah accorde à chacune d'entre nous le bonheur ici bas et dans l'au delà et qui nous fasse mourir soumise à Lui, célébrant sa Grandeur et son Unicité.Amine.


C'est ainsi que j'en profite pour demandez pardon à chacune d'entre vous si j'ai pû vous faire du mal le plus petit soit-il!

Aimons-nous pour ALlâh 'azzawajal, que nous soyons réunis sous l'ombre de Son trone, le Jour où il n'y aura nul ombre que La Sienne!



Uhibukunna Fillah Akhawaties!

Boussah mes soeurs.

Votre soeur filah (qu'ALLAH l'a récompense)

Al-Awzâ’î a dit : 


« Patiente sur la Sunna, arrête-toi là où les gens se sont arrêtés, dis ce qu’ils ont dit, abstiens-toi de ce dont ils se sont abstenus, et suis la voie de tes pieux prédécesseurs, car ce qui leur a suffit te suffira. » 


Al-Lâlakâ`î in Charh Usûl ‘I`tiqâd Ahl Al-Sunnah wa Al-Jamâ’ah
Partager cet article
Repost0