Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 04:30

48569215

on m'a fait découvrir ce rappel ma sha Allah tiré du livre méditations sur la mort de ibn al jawzy
et je tiens à vous en faire part tellement c'est enorme, remetons nous en questions, quAllah nous pardonne et nous guide
Répréhension de se plaindre à ses semblables

Les salafs saalih(les anciens pieux prédésséseurs) détestaient se plaindre auprès des gens. En même si on y trouve un soulagement, se plaindre reste néanmoins un signe de faiblesse et de bassesse.
Au contraire, faire preuve de patience en s'abstenant de faire état de ces malheurs est un signe de force et d'honneur.

De plus, informé les gens de ses malheurs, c'est divulgué un secret qu'Allah nous a confié. Et en se plaignant, l'homme réjouit ses ennemis et fait de la peine à ses amis
Allahou akbar!


  http://dl5.glitter-graphics.net/pub/5/5985fna1mq07oq.gif
Al-Fudhayl ibn ‘Iyâdh disait : « Pauvre de toi ! Tu fais le mal et pense être noble ! Tu es bête et tu penses être intelligent ! Ta vie est courte et tes espoirs sont grands ! » (As-Siyar, 8/440)
« O Miskin ! Tu es mauvais et tu penses être quelqu’un qui fait le bien. Tu es un ignorant et tu crois être un savant. Tu es avare et tu crois être généreux. O stupide ! Tu vois que tu es intelligent. Ton temps est court, mais ton espoir est grand. » Je [Adh-Dhahabi] dis : Oui, par Allah, il dit vrai. Et tu es un oppresseur et tu crois que tu es celui qui est oppressé. Tu manges ce qui est illicite et tu penses être prudent et craintif (à cet égard). Tu es un pêcheur et tu penses que tu es juste et droit. Tu recherches la science (de la religion) pour ce monde, mais tu crois la recherche pour Allah. » (Siyar 8/440).

Abû Ad-Dardâ dit : « Ô gens de Damas ! Venez écouter le conseil d’un frère ! Qu’ai-je à vous voir construire des maisons que vous n’habitez pas, amasser des biens que vous n‘utilisez pas, poursuivre des rêves que vous n’atteindrez pas ? Ceux d’avant vous ont bâti de grandes constructions, eu de grands rêves, amassé beaucoup de biens, mais leurs rêves les ont trompés, leurs biens sont devenus poussière et leurs demeures des tombes. » (Qasr Al-Amal, Ibn Abî Ad-Dunyâ / 160)

Partager cet article
Repost0

commentaires