Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 10:30

Le temps d'un l'allaitement complet


Sourate Al Baqara (2) verset 233

 

 

 

 

Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier. Et si, après s'être consultés, tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faites.

 

 

Tafsir Ismaïl Ibn Kathir (traduction française de Harkat Abdou page 144)

 

Cela est une indication à l’adresse des mères, elles sont tenues d’allaiter leur bébé jusqu’à l’accomplissement des deux premières années. Après quoi l’allaitement n’est plus considéré. Et c’est pourquoi le sevrage n’est applicable disent nombre de savants qu’au bébé de moins de deux ans : par conséquent l’enfant qui dépasse cet âge n’est pas concerné par cette règle. Le prophète  rapporte t-on a dit : « mon fils est mort alors qu’il se nourrit du sein mais il a un allaitant dans le Jardin ». Le prophète  a dit cela parce que son fils Ibrahim était mort alors qu’il n’avait qu’une année et dis mois. Et puis « il a un allaitant dans le Jardin » signifie que l’allaitement sera complété. Cette interprétation est corroborée par ce hadith du prophète  : « Il n’est privé d’allaitement que dans ce qu’il y a dans les deux ans ». Selon Jâbir l’envoyé  a dit « Il n’y a pas d’allaitement après sevrage et il n’y a pas d’état d’orphelin après puberté ». L’indication complète de ce hadith se trouve dans : et mis deux ans à le sevrer. Sois m’en reconnaissant et dans : sa gestation et son allaitement durèrent trente mois.

 

 

 

 

Sourate Al-'Ahqâf (46) verset 15

 

 

 

Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l'a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durent trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: "Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m'as comblé ainsi qu'à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis".

 

Sourate Louqmân (31) verset 14

Nous avons commandé à l'homme (la bienfaisance envers) ses père et mère; sa mère l'a porté (subissant pour lui) peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. "Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents. Vers Moi est la destination.

 

 

 

Tafsir Ismaïl Ibn Kathir (traduction française de Harkat Abdou page 1306)

Le segment sa gestation et sevrage durent trente mois et le segment et mis deux ans à le sevrer donnent l’argument selon lequel la grossesse minimale peut être de six mois. Ibn Abbâs  : « Si un bébé naît au terme de 9 mois de grossesse, il lui suffit un allaitement de 21 mois ; s’il naît dans le 7ème mois, 23 mois d’allaitement lui suffisent ; s’il naît dans le sixième mois alors un allaitement de 2 années parce que Allah  dit sa gestation et sevrage durent trente mois.

 

 

Fatwa de Cheikh Otheymine

L'Allaitement dans le Noble Coran

 

 Allah dit (sens du Verset): « Et faites que ces femmes habitent où vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas à leur nuire en les contraignant à vivre à l’étroit. Et si elles sont enceintes, pourvoyez à leurs besoins jusqu‘à ce qu’elles aient accouché. Puis, si elles allaitent (l’enfant né) de vous, donnez-leur leurs salaires. Et concertez-vous (à ce sujet) de façon convenable. Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors une autre allaitera pour lui. » (S65/V6)

 Allah dit (sens du Verset): « Et les mères qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n’a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père à cause de son enfant. Même obligation pour l’héritier. Et si après s ‘être consulté tous deux tombent d’accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faîtes. » (S2/V233)
L'un des versets qui évoquent l'allaitement est le verset 233 de le sourate Al Baqara. Le mot utilisé pour dire « complet » est ce mot : « Kamilaïne »
Dans le tafsir d'Ibn Kathir il est dit sur cette partie de verset : Que c'est deux ans.
Cheikh Al Othaïmine dit qu'il s'agit de deux années (24 mois lunaires), c'est-à-dire sans diminution.

Ensuite c'est dans l'interprétation du reste de cette partie de verset qu'il est expliqué (dans le tafsir d'Ibn Kathir) que la femme a le droit en commun accord avec son mari de diminuer cette durée si l'enfant n'a plus besoin de son lait. Et c'est bien précisé qu'il faut que le sevrage (avant ses 2 ans) soit fait d'un commun accord et dans l'intérêt de l'enfant uniquement.
Le cheikh Al Othaïmine dit concernant cette partie de verset :
« Ce qui est voulu ici est la réciprocité de l’avis entre les deux consultants à une conclusion profitable et plus juste. Il faut que la concertation soit dans l’intérêt de l’enfant. Qu’ils voient si c’est dans l’intérêt de l’enfant de le sevrer avant deux ans, si c’est dans l’intérêt de l’enfant d’être allaité deux années complètes ou si c’est dans l’intérêt de l’enfant qu’il soit allaité encore après deux années aussi, il est possible que l’enfant ait encore besoin d’être allaité même après deux années. »
 
Toujours dans son explication de ce verset, le cheikh Al Othaïmine répond a cette question : Est-ce qu'il est permis d'aller au delà des deux ans ?
Il a dit :
«Il faut se référer à la situation de l'enfant. Si l'enfant a encore besoin du lait, il faut continuer et s'il n'a plus besoin, l'allaitement peut se terminer. La parole d'Allah « Ar-Ridhaâ » est un nom Masdar qui signifie : l'allaitement dont a besoin l'enfant. »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ptitetribue 16/07/2011 00:09


Salam allayki oukhti, ça fait un ptit moment que je cherchais une réponse à cette question : et après deux ans ? Barakalaoufik de m'avoir éclairée avec cette fatwa.